Assemblées annuelles du FMI et de la BM : Un soutien renouvelé aux réformes financières de la Tunisie





Tunis – Le Quotidien


En marge des assemblées annuelles du Fonds Monétaire International (FMI) et de la Banque Mondiale, la délégation tunisienne présidée par M. Taoufik Baccar, gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie, a eu un entretien avec M. Portugal, directeur général-adjoint du FMI.


Cet entretien a porté, en effet, sur la situation économique mondiale en 2007 et les perspectives de l'année 2008 au vu des contraintes qui pèsent sur l'environnement international, et sur les économies des pays émergents à l’instar de la Tunisie.


En marge de cet entretien, M. Taoufik Baccar a fait part au directeur général-adjoint du FMI des derniers développements économiques en Tunisie qui montrent la poursuite d'une croissance soutenue, malgré les difficultés de la conjoncture mondiale, ainsi que l'avancement des réformes engagées.


M. Portugal a réitéré tout l'intérêt que le Fonds porte à l'expérience de la Tunisie et son soutien aux réformes financières et particulièrement à la libéralisation financière extérieure.


L'entretien a enfin évoqué la prochaine conférence qui sera organisée conjointement par la BCT et le FMI, sur le rôle du secteur privé dans l'intégration maghrébine, les 28 et 29 novembre 2007, à Tunis.


La délégation a, sur un autre plan, procédé à une présentation de la situation économique récente et des perspectives de développement, devant un parterre d'investisseurs représentant la communauté financière internationale, qu'il s'agisse d'investisseurs qui détiennent des obligations émises par la Tunisie sur le marché financier international ou d'investisseurs intéressés par les prochaines émissions, ainsi que des opportunités d'investissement en Tunisie.


Le gouverneur de la BCT a, par ailleurs, participé aux travaux du comité monétaire et financier international (CMFI) qui regroupe les gouverneurs des principaux pays adhérents au FMI et dont les travaux ont porté essentiellement sur les répercussions de la crise du crédit immobilier à risque et les moyens que doit développer la communauté financière internationale pour prévenir de tels risques et pour en réduire l'impact sur la croissance mondiale.


 

M.Z.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com