L1 (7ème J.) : Ça roule pour l’Etoile !





On l’a déjà prédit en présentant la 7ème journée de L1 et ceci s’est confirmé. Tout va actuellement dans la même direction de l’Etoile qui domine avec le moindre effort et qui laisse le soin à ses principaux concurrents de se neutraliser.


 


 


Les Sahéliens ont, depuis samedi, accompli leur mission en venant à bout des Cigognes de Béja. Avec une formation privée de cinq titulaires, l’ESS a su gagner sans trop souffrir et a attendu le lendemain pour voir la réaction des poursuivants. Déjà battus lors de la précédente journée, CA et CSS voulaient en premier lieu éviter un second échec. Finalement, ils ont fini par se priver de victoire et il ont dû perdre cinq points en deux journées en faveur d’un leader qui ne pouvait espérer plus. Pourtant, les Clubistes ont cru faire le plus dur et ils ont peut-être cru trop tôt que c’était dans la poche. L’égalisation de Mbélé a fait l’effet d’une douche écossaise chez les Clubistes et cette parité ne fait, finalement, l’affaire d’aucune des deux équipes.


Cette égalisation, survenue aux arrêts de jeu, pourrait provoquer des dégâts dans le camp clubiste car elle vient confirmer la fragilité d’un ensemble connu pourtant par sa force mentale. Le travail de Ben Chikha est contesté par quelques uns, mais il ne faut pas en faire un drame car la route et encore longue.


 


Le retour en force de l’Espérance


L’EST, autre favori «oublié», donne l’impression de revenir très fort. Il n’est guère aisé de gagner sur le terrain de Gafsa et surtout de rentrer avec une victoire facile et incontestée. Les Sang et Or, on net regain de forme et de confiance, annoncent la couleur et, désormais, il va falloir compter avec un ensemble espérantiste capable de tous les exploits. Est-ce uniquement l’effet Cabral ? C’est, en partie, vrai, mais on ne peut s’empêcher qu’une petite révolution a eu lieu au sein du groupe et que beaucoup de choses ont changé dans le bon sens. Par contre, il s’agit du troisième échec consécutif pour Khaled Ben Yahia et ses protégés. A quoi est dûe cette baisse de régime ? Les joueurs ont peut-être cédé à la suffisance après un début fort prometteur et certains réglages doivent avoir lieu aussi bien sur le terrain que dans les esprits.


Il n’y avait pas que l’EST à faire la fête, et du côté de Jendouba, il y a mille raison de manifester sa joie. Les Jendoubiens ont réussi un coup double : réaliser une première victoire sur le terrain d’El Menzah et surtout rentrer avec trois précieux points après avoir battu un ST qui n’en revenait pas. Avec un exploit de Laâbidi aux arrêts du jeu, JS a fait une belle affaire alors que du côté du Bardo, c’est de nouveau la consternation.


Le semblant de réveil, constaté à Zarzis, n’a pas eu de suite et cette nouvelle défaite à domicile est venue confirmer les limites de l’effectif et du coach Robertinho qui a multiplié les bévues en fin de match et a facilité la tâche de l’adversaire.


La joie a été également au rendez-vous chez les Monastiriens. Pourtant, l’USM a connu des moments difficiles au démarrage de la L1 mais il semble avoir mangé son pain noir. Les gars de Rhim ont pleinement profité de l’inconstance des Cabistes, toujours aussi imprévisibles et Ben Belgacem doit être conscient des limites de l’équipe et ne pas se cacher derrière des arguments qui ne tiennent pas debout.


 


Pas plus que le nul !


Les deux autres matches, ceux de la... peur, n’ont pas livré de vainqueurs. Pourtant, il n’y avait que les trois points pour réinstaller la confiance à Gabès et à Hammam-Lif. Les Gabésiens ont souffert pour contenir un adversaire, l’ESZ, déterminée à redresser la barre. Le partage des points a été bien accueilli dans les deux camps même si chaque équipe a eu des opportunités pour faire mieux.


A Hammam-Lif, le derby banlieusard n’a pas souri aux plus méritants. Les Marsois ont certes ouvert le score, mais ils furent dominés par un  CSHL trop maladroit qui n’a pu profiter de l’aubaine pour quitter la queue du classement. Les choses se compliquent pour Bhar et consorts alors que Yaâcoubi, revenu sur le banc, peut se satisfaire d’avoir récolté un point en attendant mieux.


Cette septième ronde a eu sa... curiosité. A El Menzah, aussi bien le ST que le CA, en l’espace de vingt-quatre heures, ont craqué à la... 93ème minute. Et c’était dans le même camp, S.V.R. !


Kamel ZAIEM


 


 


______________________


 


Flash Balles


 


Retour


Mokhtar Mili, entraîneur vedette à la fin de la saison écoulée avec le CAB, a refait apparition dimanche dans le championnat de la L1, en conduisant sa nouvelle équipe l’ESZ face au SG.


 


Faillite


Curieux ST qui reste la seule équipe du championnat de la L1 à n’avoir ramasser aucun point à domicile, bien qu’il a joué 4 rencontres en qualité de club recevant. A quand le réveil ?


 


En déplacement


En battant le ST à El Menzah, JS a signé sa première victoire de la saison à l’extérieur. Au cours de la saison 2005/2006, JS a également signé sa première victoire à l’extérieur devant le même adversaire.


La seconde équipe ayant remporté sa première victoire en déplacement est l’USM qui a remporté 3 précieux points à Bizerte.


De son côté l’EST a remporté sa seconde victoire à l’extérieur, à Gafsa, après celle remportée face au ST.


 


L’exception


L’ESS a été la seule équipe au cours de la 7ème journée de la phase aller à remporter sa rencontre à domicile. Le CA, le SG et le CSHL se sont contentés du nul, alors que le ST, le CAB et EGSG ont laissé les joints de la victoire aux visiteurs.


 


Expulsions


La 7ème ronde a enregistré un record dans le nombre d’expulsions, 4 cartons rouges ont été brandis au cours de cette journée, Seïfallah Hosni (CAB), Mondabay (USM), Hamza Younès (CSS) et Afif Snoussi (EGSG) ont été invités à rejoindre les vestiaires avant terme.


 


Nul


Le CSHL a réussi dans le derby banlieusard son premier match nul de la saison, mettant ainsi terme à 5 défaites consécutives, EGSG reste la seule équipe à n’avoir connu que des victoires et des défaites.


 


Etrangers


Trois joueurs étrangers ont connu le chemin des filets au cours de cette 7ème journée. Il s’agit de Sadat Bukari (ESS), Jules Keita (ASM) et Lélo Mbélé (CSS).


 


Doublé


Le seul doublé réussi en 7 rencontres a été l’œuvre de l’Etoilé Sadat Bukari qui a été l’auteur des deux buts de la victoire de l’ESS face à l’OB.


 


Première


Le Marocain Kazzaz a été le premier arbitre étranger à officier depuis le début de l’actuel championnat. Il a dirigé la rencontre choc de la 7ème journée entre le CA et le CSS.


 


Série


L’EST a enregistré à Gafsa, sa 3ème victoire consécutive, sa série rose est en cours et peut évoluer, demain mercredi lors de la rencontre à rejouer qui le mettra aux prises au SG.



Mohamed HEDI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com