C.S.H.L. – A.S.M. (1-1) : Une demi-réconciliation !





Les Hammam-Lifois en revenant de loin face à de malins Marsois retrouvent leur public. Ils ont même été applaudis en fin de match.


 


Le match a commencé par l’observation d’une minute de silence à la mémoire de la mère de Kaïs Yaâcoubi, décédée le jour même. Notons que le coach marsois a tenu quand même à être avec ses joueurs sur le banc.


Au coup de sifflet de M. Trabelsi, les Vert et Blanc, le dos au vent se sont rués résolument en attaque obtenant quatre corners de suite. Toutefois, leur ardeur fut timorée par un heading de Bakari que Zouabi sauva sur la ligne.


Malheureusement, le jeu devint très vite approximatif. Les bonnes intentions et le cran animaient tous les acteurs mais la technique et la maîtrise du ballon faisaient cruellement défaut. Seul Rehifi arrivait à tirer son épingle du jeu.


La seconde mi-temps ne délivra pas les Hammam-Lifois de leur peur. Bien au contraire, les ratés de B. Ouannès exacerbèrent les supporters qui commençaient à perdre patience. Et c’est à ce moment (63’) que Keïta plongea la galerie locale en inscrivant un but heureux suite à une balle morte. Les deux entraîneurs procédèrent alors à des changements, Yaâcoubi pour résister et jouer en contre; Mejri pour égaliser. Ce dernier a failli avoir raison, mais Erivaldo tire sur la transversale. Finalement, c’est Aissaoui (83’), sur remise de Jebali, qui sauva le CSHL de sombrer encore.


La fin du match fut palpitante et agréable à suivre: les locaux grâce à leurs jeunes loups attaquaient avec un cran qui força le respect des supporters; les visiteurs par l’intermédiaire de Rehifi —quel poison— fut à deux doigts d’arracher la victoire.


 


Mondher JEBENIANI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com