Mottaki à Kouchner : «Téhéran ne cèdera pas»





Le Quotidien-Agences


Le chef de la diplomatie iranienne Manouchehr Mottaki a affirmé dans une lettre à son homologue français Bernard Kouchner que l'Iran ne renoncera pas à ses droits au nucléaire civil, dénonçant les demandes de la France pour des sanctions européennes contre Téhéran.


"La République islamique d'Iran est un pays responsable mais ne permet pas qu'on piétine ses droits" en matière nucléaire, a écrit  Mottaki dans cette lettre.


Le ministre a fait référence aux sanctions unilatérales engagées par les Etats-Unis après la révolution de 1979 et aux mesures "non officielles de certains européens".


"L'expérience montre que ces sanctions n'ont fait que renforcer notre détermination à renforcer notre indépendance, l'autosuffisance et les progrès scientifiques et technologiques", a affirmé Mottaki.


Il a critiqué ensuite les "pressions de la France pour des sanctions unilatérales supplémentaires" de la part des Européens, en estimant qu'"encourager l'Union européenne à agir dans ce sens est suivre une politique qui a déjà échoué".


L'UE s'est dit prête récemment, à la demande de Paris, à "examiner quelles nouvelles mesures (l'UE) pourrait prendre à l'appui du processus conduit par les Nations Unies et des objectifs partagés par toute la communauté internationale".


La France est en pointe parmi les Européens pour accentuer la pression sur l'Iran afin de l'amener à suspendre son programme nucléaire, et notamment son enrichissement d'uranium.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com