Formation professionnelle : Un Salon pour doper le secteur…





Après avoir fait l’objet d’une consultation nationale qui a permis de déceler les forces et les faiblesses empêchant la formation professionnelle de décoller, les intervenants dans le secteur devraient profiter de la première édition du Salon de la Formation Professionnelle qui débute demain  à Tunis, pour  présenter aux jeunes les «horizons prometteurs de l’emploi dans les métiers d’avenir»…


 


Tunis- Le Quotidien


Le ministère de l’Education et de la Formation semble déterminé à repositionner la formation professionnelle et en faire une branche à part entière dans le système de formation en Tunisie.


Convaincues plus que jamais du rôle que pourrait jouer le secteur dans la formation de compétences qui répondent aux exigences nouvelles du marché du travail, les autorités ne cessent de multiplier les actions destinées à moderniser le secteur. Après le Programme de mise à niveau (MANFORME) qui a été élaboré dans le cadre d’un ensemble d’actions ciblant, à la fois, les structures de formation, les entreprises et les groupements professionnels ainsi que les structures de conception et de gestion de la formation professionnelle et de la promotion de l’emploi, le secteur a ensuite fait l’objet d’une consultation nationale avec comme objectif l’association de toutes les composantes de la société afin qu'elles contribuent, à travers leurs initiatives et suggestions à relever les défis du secteur pour la période à venir.


Ces différents volets qui ont permis de définir les axes sur lesquels devraient s’articuler les futurs programmes de développement de la filière seront mis en exergue durant les quatre jours du premier Salon de la Formation Professionnelle qui aura lieu à partir de demain au Centre International des Foires et des Congrès (CIFCO) à Tunis.


Le thème de ce Salon reflète l’orientation du secteur qui veut ouvrir de nouvelles voies sur des horizons d’emploi plus prometteurs grâce aux métiers d’avenir.


Outre les expositions dans les stands, le programme de ce Salon comporte l’organisation de cinq tables rondes à travers lesquelles des spécialistes tunisiens et étrangers débattront des thèmes-clés portant sur les nouveaux rapports entre ce qui est dispensé par les structures de formation et les nouveaux besoins exprimés par les autres acteurs du marché de l’emploi.


Les organisateurs ont déjà défini les résultats attendus de ces tables rondes. On s’attend en fait à ce que ces travaux permettent d’informer et expliquer au grand public les particularités des problématiques exposées, puis de recueillir les propositions des différents acteurs intervenants. Il s’agit aussi d’inciter les entreprises et les demandeurs de formation d’adhérer à la dynamique du secteur. Les thèmes des tables rondes portent d’ailleurs sur ces différents volets. La première table ronde sera consacrée au sujet de la formation avec l’entreprise et son rôle dans le développement des nouvelles compétences et des perspectives d’emploi. La deuxième portera, quant à elle, sur les matériaux futurs du bâtiment et les nouvelles techniques de construction. Les spécialistes s’intéresseront ensuite aux nouvelles techniques et aux perspectives du soudage en Tunisie, avant de braquer les feux sur la construction des immeubles à grande hauteur.


La dernière table ronde, enfin, sera dédiée aux métiers du tourisme à travers l’exposition des nouveaux défis de qualité auxquels ils font face.


 


H.GHEDIRI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com