Sidi Bouzid : Meurtre sur fond de basse-cour





Après seulement un an de mariage, leur vie a basculé se soldant par un meurtre et une tentative de suicide...


 


Tunis - Le Quotidien


La localité de Siala (gouvernorat de Sidi Bouzid) a été mardi dernier le théâtre d’un drame qui a coûté la vie à une jeune épouse.


Agée de vingt-cinq ans et mariée depuis un an, cette jeune mère avait tout sacrifié pour pouvoir convoler en justes noces avec l’élu de son cœur.


En effet, ses parents étaient réticents lorsque son futur mari s’était présenté pour demander sa main.


Finalement, ils avaient fléchi, donnant leur accord. Il faut dire que ses parents avaient vu juste. Quelques mois après ce mariage, le couple avait vécu des problèmes d’ordre financier. Leur vie conjugale était menacée d’autant que le jeune époux avait échoué à trouver du travail. Pis encore, l’arrivée de la petite «Hanane» avait envenimé davantage la situation, puisque ses jeunes parents n’étaient pas en mesure de lui assurer l’essentiel, à savoir ce dont un bébé a besoin.


Du coup, la jeune épouse fut contrainte de faire appel à ses parents pour nourrir sa fille. Ainsi, elle avait déménagé pour s'installer temporairement chez eux. De temps en temps, elle retournait au domicile conjugal. Ce fut l’occasion pour l’éclatement de nouveaux conflits.


La situation devint, du coup, invivable. Raison pour laquelle la jeune maman préférait toujours se retirer afin de préserver au moins la tranquillité de sa petite fille.


Or, mardi dernier, les événements avaient pris une autre tournure. En faisant un petit saut chez elle, l’épouse a découvert que son mari avait transformé le foyer conjugal en une véritable basse-cour. Des poules, des coqs et des poussins avaient envahi les lieux. Le spectacle était si désolant et insupportable que la jeune épouse a décidé de mettre fin à sa vie conjugale.


Une menace qui provoqua la colère du mari qui bascula dans une véritable folie meurtrière. Il se saisit alors du foulard de sa femme et l’étrangla.


En retrouvant ses esprits, il se rendit compte qu’il avait commis un meurtre. Pris de remords et surtout de peur, le mari décida d’aller joindre sa femme dans l’autre monde. Il utilisa un raticide pour mettre fin à ses jours.


Seulement, le hasard a fait que peu de temps après, une voisine attirée par les cris du bébé, s’introduisit à l’intérieur de la maison, et découvrit le drame.


Alertés, des agents de la garde nationale de Sidi Bouzid ont été dépêchés sur les lieux. Malheureusement, l’épouse était déjà morte alors que son mari a pu être sauvé après avoir reçu les soins nécessaires.


Ainsi, la petite Hanane, âgée de seulement quelques mois, est contrainte de vivre le restant de ses jours orpheline.


 

H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com