TIC au Maghreb : La Tunisie, de mieux en mieux branchée…





Faisant partie des pays qui réalisent des progrès en terme d’usage des technologies de communication, la Tunisie engrange aujourd’hui de très bons résultats au niveau de la pénétration d’Internet et du téléphone portable par rapport aux autres pays du Maghreb…


 


Tunis-Le Quotidien


D’après les résultats d’une étude sur les télécommunications au Maghreb réalisée par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) à travers son agence de Développement des Technologies de l’Information et de la Communication dans la Région Arabe (ICTDAR Information and communication technology for development in arab region), la Tunisie surclasse l’Algérie et le Maroc en ce qui concerne la couverture des réseaux informatiques. Son taux se situe selon les résultats communiqués par l’agence onusienne spécialisée aux alentours de 5,63% contre 1,06% en Algérie et de 2,35 au Maroc. En ce qui concerne la pénétration d’Internet, la palme revient en revanche aux Marocains qui demeurent plus avancés que leurs compatriotes maghrébins. Dans ce chapitre, le Maroc réalise aujourd’hui un taux de pénétration à la Toile de l’ordre de 14,61%. La Tunisie, classée deuxième avec un taux de 9,46%  devance l'Algérie où l’usage d’Internet se situe au niveau de 5,83%. Il importe de souligner par ailleurs que si 16% de la population mondiale se sert de l'Internet, ce pourcentage est de 68,1% en Amérique du Nord et n'est que de 2,5% pour les quelque 900 millions d'habitants que compte le continent africain.  


S'agissant des lignes téléphoniques, la densité du téléphone fixe dans la région du Maghreb est jugée très modeste. Elle est de l’ordre de 7,82% en  Algérie, 4,26 au Maroc. La Tunisie tire quant à elle son épingle du jeu grâce à son indicateur en la matière qui se situe au niveau de 12,47%. L'étude attribue, cependant, une croissance fulgurante dans le secteur de la téléphonie mobile dans l’espace maghrébin qui a atteint une télé-densité de 41,52%. Et c’est à la Tunisie que revient en fait le mérite d’atteindre ce taux grâce à une couverture nationale qui dépasse la barre de 56,32% contre des taux respectifs de 41,52% et 39,37 pour l’Algérie et le Maroc. 


Notons enfin que l’agence onusienne qui a réalisé cette étude recommande des réformes dans les systèmes éducatifs et de formation dans les pays du Maghreb. Les spécialistes de l’ONU invitent également les pays de la région à passer du stade de consommateurs des TIC à celui de producteurs…


 


H. GHEDIRI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com