1987-2007 – 20 ans !





Les résultats enregistrés au plan national au cours de l’an passé (2006) confirment la mutation qualitative des structures  de l’économie grâce aux réformes successives axées sur la mise à niveau du tissu industriel et le renforcement progressif de la contribution du secteur des services et de l’économie du savoir à la croissance; ce qui a permis de diversifier davantage sa base productive. Ces résultats ont amélioré l’image de notre pays auprès des organismes financiers internationaux et des agences de notation, comme en témoignent le classement au premier rang en Afrique décerné à la Tunisie par le dernier rapport sur la compétitivité du Forum de Davos, ainsi que l’amélioration de son «rating» par l’Agence japonaise «R&I» qui a classé la Tunisie dans le groupe des pays de la catégorie «A».


Quelques extraits de la lettre adressée au Chef de l’Etat par M. Taoufik Baccar, Gouverneur de la Banque Centrale, à l’occasion de la publication du dernier rapport annuel de l’Institut  d’émission... et un contraste total avec la même missive envoyée il y a 20 ans et où M. Ismaïl Khalil, alors Gouverneur de la BCT, parlait d’une «année particulièrement difficile» et des «problèmes et défis que la Tunisie» doit affronter sur la voie du progrès économique et social...


Vingt ans après, c’est à une tout autre ampleur que s’est hissée notre économie...après un nombre incalculable de réformes, d’actions courageuses qui se poursuivent et de bon sens. A force de travail, de créativité et de confiance en la valeur de l’individu tunisien, nous sommes passés de la dérive incontestable à un avenir que nous regardons avec confiance et sérénité.


 


Manoubi AKROUT


manoubi.akrout@planet.tn




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com