Solana rencontre le nouveau négociateur iranien





Rome-Agences


Le diplomate en chef de l'Union européenne Javier Solana a rencontré hier à Rome le nouveau négociateur du dossier nucléaire iranien Saïd Jalili, réputé plus intransigeant que son prédécesseur, dans un contexte d'apparente tension au sein même du pouvoir politique iranien.


Hier matin, le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a contre toute attente écourté sa visite en Arménie et rejoint Téhéran, en raison de "la situation politique" en Iran et des discussions sur le nucléaire iranien prévues dans la capitale italienne, a indiqué une source diplomatique.


Quatre jours après sa démission surprise, l'ancien négociateur Ari Larijani sera cependant présent à Rome en tant que représentant de l'ayatollah Ali Khamenei, la plus haute autorité de la République islamique d'Iran, dont un conseiller avait d'ailleurs jugé son remplacement inopportun "dans la situation sensible" du dossier nucléaire.


Saïd Jalili est pour sa part jugé plus proche que son prédécesseur du président iranien Mahmoud Ahmadinejad, particulièrement intransigeant sur le nucléaire.


Resté dans l'ombre en tant que vice-ministre des Affaires étrangères,  Jalili est décrit par des diplomates occidentaux comme un «personnage rigide» et sa nomination conforte la position du président Ahmadinejad, qui a remplacé ces derniers mois les ministres du Pétrole et de l'Industrie ainsi que le président de la Banque centrale par des personnes réputées plus dociles à son égard.

Face à ce nouvel interlocuteur, Javier Solana pourra jauger la volonté des Iraniens de relancer un processus diplomatique qui s'est enlisé lors de ses précédentes rencontres avec Ali Larijani.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com