Tunisie – Italie : De nouvelles opportunités de coopération identifiées





Signature de deux accords de coopération


 


Tunis - TAP


Les travaux de la sixième session de la grande commission mixte tuniso-italienne ont été couronnés  par la signature de deux accords de coopération.


Ces travaux, qui viennent de se dérouler à Tunis, ont été clôturés par MM. Abdelwaheb Abdallah, ministre des Affaires étrangères et Massimo D’Alema, vice-président du Conseil italien et ministres des Affaires étrangères, en présence des délégations des deux pays.


Le premier accord porte sur l’octroi à la Tunisie, à des conditions financières avantageuses, d’une ligne de crédit de 36,5 millions d’euros au profit des petites et moyennes entreprises. L’accord a pour objectif de  promouvoir les PME tunisiennes, particulièrement dans les secteurs de l’industrie, de l’agriculture, de la pêche et des services, de favoriser le transfert de technologie et de créer des synergies entre les PME des deux pays. L’accord prévoit en outre que 35% du financement peuvent être consacrés à l’achat de biens d’équipements sur le marché tunisien.


Le deuxième accord consiste en un mémorandum d’entente relatif à l’administration de la justice.


Lors de la cérémonie de clôture, marquée par la signature du procès-verbal sanctionnant les travaux de cette grande commission mixte, M. Abdelwaheb Abdallah a mis l’accent sur la solidité et le caractère exemplaire des relations établies entre la Tunisie et l’Italie dans tous les domaines et la volonté d’œuvrer ensemble pour les consolider davantage.


Les travaux de la grande commission mixte ont examiné les voies et moyens à mettre en œuvre pour approfondir et élargir la coopération tuniso-italienne aux plans économique, social, scientifique et culturel. Il a été également question des échanges humains, de façon à faciliter les conditions d’emploi et de séjour des Tunisiens en Italie et des Italiens en Tunisie.


M. Abdelwaheb Abdallah s’est félicité, à ce propos, de la décision de constituer une commission de réflexion chargée de dégager de nouvelles idées et d’identifier de nouvelles pistes de coopération propres à créer des perspectives prometteuses aux deux pays voisins, citant, à cet égard, l’exemple du projet de construction d’une centrale électrique à El Haouaria, de nature à consolider la complémentarité et l’intégration entre les deux pays.


De son côté, M. Massimo D’Alema a rendu hommage au Président Zine El Abidine Ben Ali qui lui a fait l’honneur de le recevoir et qui a mis en relief la solidité des relations tuniso-italiennes.


Il s’est, en outre, félicité du succès des travaux de la grande commission mixte qui, a-t-il dit, reflète l’excellent niveau des relations bilatérales et la coopération fructueuse tissée entre les deux pays, notamment dans le domaine des petites et moyennes entreprises, «l’une des clefs du développement de l’Italie».


Le chef de la diplomatie italienne a, d’autre part, souligné l’engagement des deux pays en faveur de l’instauration de la paix et de la stabilité dans le monde et particulièrement dans la région méditerranéenne. Il a, dans ce sens, relevé l’importance pour les deux pays de se concerter pour faire de l’initiative du Président français, Nicolas Sarkozy, portant création de l’Union méditerranéenne, une réalité concrète.


Au cours des entretiens qu’ils avaient eus auparavant, MM. Abdelwaheb Abdallah et Massimo D’Alema ont procédé à un échange de vues approfondi sur les questions internationales et régionales d’intérêt commun, soulignant leur attachement à la paix dans le monde et dans la région et au renforcement de la coopération euro-méditerranéenne et des perspectives intéressantes qu’elle offre aux pays des deux rives de la Méditerranée.


M. Abdelwaheb Abdallah a exprimé sa satisfaction des résultats éminemment positifs des travaux de la grande commission mixte et des nouvelles opportunités de coopération qui ont été identifiées et qui sont mutuellement profitables. Il a mis en exergue le souci constant du Président Zine El Abidine Ben Ali de hisser les relations tuniso-italiennes aux plus hauts niveaux, conformément à l’esprit du traité d’amitié et de bon voisinage entré en vigueur dans les deux pays, en 2004.


M. D’Alema a, dans une déclaration à la presse, qualifié de «fructueuse» sa rencontre avec son homologue tunisien, ce qui traduit, a-t-il dit, les excellentes relations d’amitié et de coopération établies entre la Tunisie et l’Italie.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com