C.A.B. : Le paradoxe cabiste !





C’est le moins qu’on puisse dire, le CAB ne laisse personne indifférent. Loin de là... Sinon comment expliquer que cette équipe continue à souffler le chaud et le froid ?


 


Comment peut-on analyser le jeu et l’évolution d’une formation qui perd à domicile et gagne à l’extérieur ?


Les Cabistes se sont fait piéger par deux fois à domicile : contre le CA puis contre l’USM, mais «contre toute logique» ont remporté deux précieuses victoires à l’extérieur contre le CSHL et le CSS.


Ceci laisse rêveur et nous amène à nous poser plusieurs interrogations.


La première défaite contre le CA a eu lieu en présence du public, alors que la seconde (USM) est survenue à huis clos, on écarte donc la pression du public comme éventuelle cause de pression.


De plus ces deux défaites ont été concédées après que les Bizertins aient mené au score, sans pouvoir renverser la vapeur et ce malgré des efforts indéniables.


Est-ce que le stade du 15 Octobre serait devenu tabou ? Espérons que ce n’est pas le cas ! Les joueurs sont-ils plus concentrés et plus motivés lorsqu’ils évoluent hors de leur bases ? Nous espérons en tout les cas que les coéquipiers de Hassène Béjaoui nous contrediront lundi 5 novembre lorsqu’ils recevront, pour le compte du 2ème tour de la Coupe arabe, les Jordaniens d’Al Fayçali.


 


L. OUAKAD




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com