U.S.M.- C.S.H.L. (2 – 1) : Les Bleus sur un nuage





Pour l’U.S.M., la belle série continue. La voilà désormais deuxième du classement de la L1, derrière l’intouchable (pour le moment) Etoile !


 


Deux expulsions, Gassouma (80) et Marzouki (89) du CSHL. Deux joueurs blessés du côté monastirien, Achour (24) et Khachach, son remplaçant (60). Tels sont les premiers constats les plus saillants de cette rencontre qui opposait deux antagonistes aux objectifs différents. Des usémistes décidés à poursuivre leur marche triomphante et des Hammam-lifois en quête de réhabilitation. Les trois buts marqués auraient pu être plus nombreux si ces derniers  ont su matérialiser leur prestation scintillante lors du premier half qu’ils ont dominé de bout en bout, sans que Ben Chouikha, Messaoudi, Rivaldo et Harrane ne parviennent à traduire une pression de plus en plus accentuée  dans les zones monastiriennes. Une panne d’inspiration évidente, doublée d’une précipitation aux approches des bois, les a empêchés d’aller jusqu’au bout de leurs intentions offensives. Le reste a été l’apanage du gardien Hosni, au réflexe impressionnant et à son arrière, constamment aux abois. C’est au cours de cette période initiale du jeu que les Banlieusards ont raté le coche pour gâcher l'avantage du score  face à un adversaire désorienté et donnant l’image d’être affecté par la pression désobligeante d’un public exigeant et surtout, par une certaine crainte de laisser des plumes. Avec la rentrée de Boukorrâa (45), rétabli de sa blessure, la seconde période a été marquée par le retour tonitruant des locaux à l’offensive. Déjà, et dès la reprise, des débats musclés, Ben Belgacem manqua, d’un cheveu d’ouvrir le score. C’est l’annonce d’une série de velléités qui seront couronnées par un but signé Maâtouk consécutif à une chevauchée fantastique de Mosrati qui finit par déstabiliser le flanc gauche des anges gardiens de Zouabi (66). 10 mn plus tard, et suite à une agression perpétrée par Gassouma à l'encontre de Ben Belgacem en pleine surface de réparation, Ben Abdelkader chargé de transformer le penalty, doubla la marque en faveur des siens (75). Evoluant à 10, les visiteurs n’avaient point l’impression d’être essoufflés. Après que Harrane a avorté une occasion propice pour tromper le portier Hosni (85). Evans surgit, tel un fauve pour reprendre victorieusement de la tête un coup franc tiré par Ben Chouikha (86’). A défaut de pouvoir égaliser, ils ne purent que constater les dégâts après l’expulsion de Marzouki pour une intervention dangereuse (89’).


 

M.NABLI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com