Turquie : Fête de la République sur fond de problème kurde





Le Quotidien — Agences


La République turque fêtait hier ses 84 ans d'existence sur fond de menaces croissantes d'incursions dans le nord de l'Irak contre les camps des rebelles kurdes, dont une centaine seraient encerclés dans le sud-est de la Turquie, proche de la frontière irakienne.


La Turquie a été pavoisée de drapeaux rouge et blanc à l'occasion de la fête nationale qui marque l'anniversaire de la création de la République le 29 octobre 1923 par Mustafa Kemal Atatùrk, le "père des Turcs", sur les ruines de l'empire ottoman.


Des milliers de gens ont afflué au mausolée du fondateur de la Turquie laïque pour marquer leur unité face aux attaques du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) et la participation des ankariotes a été massive, selon les médias, à la traditionnelle parade militaire.


Outre les cérémonies officielles, des manifestations populaires ont été organisées à travers le pays pour la huitième journée consécutive afin de dénoncer le PKK qui mène une lutte armée contre le pouvoir central turc depuis 1984.


Ces manifestations n'ont pas cessé depuis une attaque le 21 octobre des rebelles kurdes près de la frontière irakienne.


L'éventualité d'une intervention contre les bases arrière des rebelles dans le nord de l'Irak s'est renforcée après l'échec vendredi de pourparlers à Ankara avec une délégation irakienne.


La Turquie lancera une opération "quand ce sera nécessaire", a averti samedi le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan, qui s'est montré excédé par les appels à la retenue des Etats-Unis.


Une correspondante de l'AFP a rapporté hier que des hélicoptères ont pilonné certains secteurs en Turquie du mont Cudi qui sépare la Turquie de l'Irak.


L'agence Anatolie a rapporté de son côté qu'une centaine de militants du PKK ont été encerclés dans une zone montagneuse proche de la frontière irakienne.


La veille, les chaînes de télévision ont rapporté que 15 rebelles avaient été tués dans l'est, à Tunceli, à plusieurs centaines de km de la frontière irakienne.


Un soldat a été tué et un autre a été blessé dans ces combats alors qu'un troisième soldat a été grièvement blessé dans un incident séparé.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com