Réunion internationale : Les Palestiniens réclament des garanties





Aucun calendrier ou date butoir n’a été fixé, regrette Ahmed Qoreï


 


Le Quotidien-Agences


L'Autorité palestinienne a averti hier qu'elle n'accepterait pas que le document devant servir de base à des négociations de paix avec Israël ne comporte pas un calendrier pour la création d'un Etat palestinien.


Cette mise en garde a été lancée par le négociateur palestinien en chef Ahmad Qoreï lors d'une conférence de presse à Ramallah avec la commissaire européenne aux Relations extérieures, Benita Ferrero-Waldner.


Qoreï dirige l'équipe palestinienne chargée de parvenir avec Israël à un document conjoint sur les contours d'un règlement du conflit pour le présenter à une réunion internationale voulue par les Etats-Unis et prévue d'ici fin 2007 à Annapolis, près de Washington.


Ce document, qui servira de base à des négociations sur un traité de paix censées être formellement lancées dans la foulée de la réunion, doit aborder les questions clés du conflit: les frontières du futur Etat palestinien, le sort des réfugiés palestiniens, des colonies juives et d’Al Qods.


"Aucun calendrier ou date butoir n'a été fixé car Israël tergiverse", a déclaré Qoreï, ancien Premier ministre et un ténor du Fatah, le parti du président palestinien Mahmoud Abbas.


"Nous n'accepterons pas un document ne comportant pas un calendrier clair, en dépit des réserves d'Israël", a-t-il ajouté.


Après plusieurs rencontres entre négociateurs, un énorme fossé continue toutefois de séparer les deux parties, qui se rejettent la responsabilité de l'impasse.


"Nous n'avons pas encore abordé les questions relatives au statut final des territoires palestiniens ni les dossiers de fond", a affirmé Qoreï.


En dépit des difficultés, Abbas et le Premier ministre israélien, Ehud Olmert, sont convenus de parvenir rapidement à un document conjoint "significatif" en vue d'un règlement du conflit à l'approche de la réunion internationale.


Abbas a déclaré avoir proposé à Israël et Washington d'aboutir à un accord de paix final dans les six mois qui suivront la réunion internationale.


Israël et les Etats-Unis refusent toujours toute mention d'un délai dans le document à soumettre à la réunion tandis que les pays arabes appuient cette demande palestinienne.


Abbas a aussi affirmé que "la Syrie a été invitée" à cette réunion.


_________________________


 


Selon Barak


Israël se rapproche d'une opération militaire à Gaza


 


Une opération d'envergure dans la bande de Gaza pour faire cesser les tirs de roquettes contre Israël depuis ce territoire contrôlé par le Hamas est de plus en plus proche, a affirmé hier le ministre israélien de la Défense Ehud Barak.


"Chaque jour qui passe nous rapproche d'une vaste opération à Gaza", a affirmé Barak à des journalistes dans le nord d'Israël où il a assisté à des manoeuvres de l'armée.


"Cela ne nous réjouit pas et nous serions contents si les conditions ne la rendaient pas nécessaire, mais le jour s'approche inéluctablement", a-t-il ajouté.


Des roquettes palestiniennes tirées depuis la bande de Gaza continuent de s'abattre sur le sud d'Israël, en dépit de fréquentes opérations ponctuelles de l'armée israélienne et le récent renforcement des sanctions frappant le territoire palestinien.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com