Tchad-Affaire Arche de Zoé : L’UE se disculpe





Le Quotidien-Agences


La Commission européenne a dénoncé hier la "conduite irresponsable" de l'association française Arche de Zoé qui voulait transférer en France 103 enfants à partir du Tchad.


"Nous voulons être très clairs: c'est un incident isolé, c'est le résultat d'une conduite irresponsable", a déclaré un porte-parole de la Commission, Amadeu Altafaj.


Notant que "beaucoup de questions" restaient à clarifier concernant cette opération, il a assuré que la Commission faisait "confiance" aux autorités tchadiennes pour faire la lumière sur ces questions.


Il a également assuré que l'Arche de Zoé n'avait "aucun lien avec la Commission".


"Il n'y a aucun projet en cours, aucun financement de la Commission", a indiqué le porte-parole, précisant que Bruxelles travaillait sur place avec d'autres ONG, "très professionnelles".


"Aucun lien ne doit être fait entre cet incident isolé et les importants efforts humanitaires dans l'est du Tchad, en Centrafrique et au Darfour", a-t-il souligné.


Affrété par l'association Arche de Zoé, un avion de la compagnie espagnole Girjet, avec sept membres d'équipage, devait assurer le 25 octobre l'évacuation de 103 enfants, supposés être des orphelins victimes de la guerre civile au Darfour, dans l'ouest du Soudan, frontalier avec le Tchad. Mais l'opération a été stoppée par les autorités tchadiennes.


Neuf Français - des membres de l'association et trois journalistes - sont poursuivis par la justice tchadienne pour "enlèvement de mineurs en vue de compromettre leur état civil" et "escroquerie".




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com