6ème round des négociations sociales : Les syndicats fourbissent leurs armes pour préserver les acquis sociaux





Tunis — Le Quotidien


Le marathon des négociations sociales qui démarre dans quelques semaines s’annonce très difficile en raison d’une conjoncture internationale marquée par la hausse des prix du pétrole et des matières premières.


A en croire des sources proches de l’Union Générale Tunisienne du travail, les syndicats vont concentrer leurs efforts sur le volet réglementaire tout en réclamant des augmentations salariales qui tiennent compte de la conjoncture économique.


L’objectif des syndicats sera de renforcer le droit syndical, de préserver les modes de recrutement actuels face à des patrons qui réclament des formules plus souples comme les contrats à durée déterminée et d’organiser la sous-traitance de la main-d’œuvre.


Au plan matériel, les négociations porteront sur la révision de 54 conventions sectorielles pour décider des augmentations salariales à même de préserver le pouvoir d’achat des salariés dans le secteur privé.


Selon les syndicats, ces augmentations devraient se situer entre 3 et 4%, et ce, en fonction de la situation du secteur. Dans la fonction publique, ces taux devraient être identiques à ceux décidés lors du précédent round des négociations. Des majorations et des indemnités spécifiques sont également prévues.


L’expérience des négociations sociales triennales a démarré depuis les années 70 en Tunisie dans le cadre de la politique contractuelle du gouvernement afin de préserver la paix sociale et d’éviter les rapports conflictuels entre les entreprises et les syndicats.


 

W.K.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com