TIC : La Tunisie ambitionne de devenir le havre des centres d’appels offshore





Tunis-Le Quotidien


Le premier Salon international des centres d’appels et de la relation client qui s’est ouvert hier après-midi à Yasmine Hammamet confirme l’ambition de la Tunisie de devenir le havre des centres d’appel offshore en Afrique du Nord.


Le Salon international des centres d’appels d’offres de la relation client, Convergence Expo, s’est ouvert hier avec la participation d’une soixantaine d’exposants venus notamment d’Europe et du Maghreb.


Et plus des entreprises tunisiennes des centres d’appels internationaux et des éditeurs de solutions informatiques de cinq pays,  étrangers (France, Italie, Etats-Unis, Algérie, Estonie) exposent à ce Salon baptisé Convergences Expo.


Des opérateurs télécoms, des agences spécialisées dans le recrutement des ressources humaines pour les centres d’appels ainsi que des cabinets de conseil en relation client participent également au Salon qui s’étale sur environ 3000 mètres carrés.


Dans son allocution d’ouverture, le ministre des Technologies de la Communication Haj Klaï a réaffirmé l’ambition de la Tunisie d’attirer davantage d’investisseurs étrangers dans ce secteur  prometteur, rappelant les efforts consentis dans le domaine de la promotion des nouvelles technologies et de la formation du capital humain.


 


Vers la création d’une cité dédiée aux centres d’appels


La première journée du Salon a été notamment marquée par la présentation d’une société publique qui va construire une cité dédiée aux centres d’appels à El Ghazala, une cité abritant un important pôle technologique.


Plusieurs banques et établissements financiers dont la Banque de l’Habitat (BH) participent au capital de cette société qui entamera la construction de la cité en question en 2008.


Des actions promotionnelles ciblant les centres d’appels internationaux en quête de projets   de délocalisations seront organisées en marge  du Salon.


Il s’agit essentiellement d’une conférence sur les moyens d’accès au marché français des centres d’appels et d’un atelier sur les procédures d’implantation des plate-formes de relation client en Tunisie.


Près de 5.000 visiteurs, professionnels  pour la plupart, sont attendus à ce Salon qui se tiendra jusqu’à dimanche 4 novembre selon les organisateurs.


Au total, cinq pays étrangers participent à ce Salon (France, Italie, Etats-Unis, Algérie, Estonie) qui se tient à Médina Méditerranéea, une cité touristique construite en hommage aux civilisations méditerranéennes.


 


La Tunisie, un site attractif pour  les centres d’appel


Avec  plus de 110 centres d’appels, européens en majorité, la Tunisie occupe la deuxième position après le Maroc sur le marché des centres d’appels francophones offshore.


Les pouvoirs publics encouragent la délocalisation pour réduire le chômage et appliquent généralement aux centres étrangers des tarifs de communications réduits et des exonérations de l’impôt sur les sociétés.


Selon l’Agence de promotion des  investissements extérieurs, les centres d’appel dont le nombre devrait atteindre 130 dans deux mois emploient environ 8000 jeunes diplômés


Ces derniers constituent une main-d’œuvre bon marché, les coûts salariaux étant trois fois inférieurs à ceux pratiqués en France.


 


W.K.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com