Al Merrikh – C.S.S. : De l’ambition et de solides arguments





Pour le CSS, la finale aller de ce soir face à Al Merrikh à Om Dormane représente l’occasion de prendre option sur un titre africain attendu depuis neuf ans.


 


* De notre envoyé Noureddine BACCOUCHE


 


Le CSS a clôturé hier son programme de préparation pour le match de ce soir face à Al Merrikh pour le compte de la finale aller de la Coupe de la CAF au stade principal d’Om Dormane, précisément celui qui abritera la rencontre.


L’occasion a été propice pour peaufiner certains aspects tactico-stratégiques en axant le travail essentiellement sur les balles arrêtées.


Ce match revêt une grande importance et constitue un nouveau challenge pour le CSS, qui se trouve désormais sur la voie royale. C’est donc un nouveau défi pour les coéquipiers de Haj Messaoud qui s’y sont totalement investis.


Ils se sont préparés convenablement durant cette semaine et le stage d’Ezzahra a été très bénéfique. Toutefois, l’adversaire d’aujourd’hui ne manque pas d’arguments non plus mais l’objectif du CSS est la victoire pour éviter toute mauvaise surprise lors du match retour.


Sénérité, quiétude mais aussi détermination sont les armes du CSS. Pour ce match, l’ensemble sfaxien a retrouvé la plénitude de ses moyens après son faux pas face au CAB et par conséquent l’équipe reste capable de réussir un coup de pocker au Soudan même. Elle l’a prouvé auparavant face à l’équipe sud-africaine de Sundowns et il ne nous reste plus qu’à leur souhaiter bon vent pour bien naviguer.


 


Formation probable


Saïdi, Haj Messaoud, Gharbi, Mrabet, Bargaoui, Jaber, Nafti, Rouid, Mechergui, M’bélé, Kouassy.


 


______________________


 


Béchir Mechergui : «Rigueur et concentration»


 


Béchir Mechergui ne va pas par quatre chemins pour définir les priorités du CSS ce soir face à Al Merrikh.


 


C’est un match important qui vous attend ce soir face à Al Merrikh pour le compte de la finale aller de la Coupe de la CAF...


Effectivement, c’est un match très important que nous allons entamer avec motivation. Nous visons la victoire pour mettre un pied sur le podium. Il s’agit de faire valoir nos arguments dans cette première rencontre.


 


Comment comptez-vous aborder ce match pour être à l’abri de toute mauvaise surprise ?


Nous avons visionné notre adversaire à travers la vidéo. Il pratique un bon football, c’est donc un adversaire solide qui n’a jamais plié à domicile, il est coriace et capable de tous les rebondissements comme en témoigne sa rencontre face aux Marocains du Raja où il est revenu à la charge après avoir été mené au score (2-0).


Nous allons faire preuve de rigueur et de concentration pour contenir l’adversaire, surtout en début de match.


J’estime, que la clé du succès réside dans deux facteurs : rigueur et concentration.


Quelle sera votre arme ?


Notre  maîtrise tactique, notre jeu en mouvement et surtout les balles arrêtées seront déterminantes. Il ne faut pas se laisser dominer par l’adversaire, sachant que le meilleur moyen de se défendre, c’est de priver l’adversaire de balles jouables.


 


N.B.


______________________


 


Du côté sfaxien : Un objectif à la portée


 


L’heure de vérité approche pour les Sfaxiens qui tiennent à ne pas rater ce grand rendez-vous africain. Au Soudan, le CSS fera tout pour rentrer avec un résultat positif et il en est largement capable.


 


Tout au long de cette saison, on n’a pas cessé d’évoquer les énormes pas en avant du football soudanais, présent au niveau des clubs mais également à celui des sélections puisque le onze soudanais s’est qualifié à la CAN 2008 et a pris la première place de son groupe devant... la Tunisie.


Les Sfaxiens savent que rien ne sera facile dans une finale à ce niveau. Cependant, ils ne doivent nullement être impressionnés par la carte de visite de l’adversaire qui mérite juste ce qu’il faut de respect. Le CSS a déjà remporté ce même titre il y a quelques années et il a les moyens pour refaire le coup de manière aussi brillante. Dans un stade aussi particulier que celui de Oum Dormane, il n’y aura de place qu’à la détermination, à la rage de vaincre, à l’expérience et au... cœur. La générosité dans l’effort, l’un des points forts du CSS, sera également l’une des clés du match. Face à un Merrikh qui a tout survolé sur son chemin, les Sfaxiens auront à cœur de le faire revenir sur terre. Ils y croient et ils ne vont pas attendre le match retour pour se mettre à l’abri. Decastel, contesté à tort par quelques supporters, aura l’occasion de rebondir au Soudan et nous sommes convaincus qu’il finira par faire taire ses détracteurs.


 


Kamel ZAÏEM


 


______________________


 


En direct du Soudan


 


 


* Le vol Sfax-Khartoum a duré un peu moins de 4 heures. Dans l’avion qui transportait la délégation noir et blanc comprenant 77 personnes dont 40 entre joueurs et responsables, il y avait une ambiance gaie et bon enfant. La disponibilité des membres d’équipage a rendu ce vol des plus agréables.


 


* A son arrivée, la délégation du CSS a été accueillie par le premier conseiller de l’Ambassade de Tunisie au Soudan et le vice-président de l’équipe d’Al Merrikh ainsi qu’une foule de supporters de l’équipe soudanaise.


 


* Le climat était suffocant. Dès l’arrivée à l’aéroport, tout le monde est entré dans une nouvelle saison estivale où la température a dépassé 35 degrés à l’ombre.


 


* La délégation officielle du CSS a été installée à l’hôtel Hilton (40 personnes dont 25 joueurs) tandis que le reste a été logé à l’hôtel Palace y compris les journalistes.


 


* La presse a été présente au cours de la séance d’entraînement de jeudi soir qui s’est déroulée au Stade de Khartoum, et non à Om Dormane. On a enregistré la présence de T7, Hannibal TV, deux télévisions saoudiennes, Radio Sfax et Radio Jawhara.


 


* Notre ambassadeur à Khartoum, M. Abdessalem Ben Aouicha, qui a rendu une visite de courtoisie à la délégation sfaxienne, a organisé une réception suivie d’un dîner à l’honneur des responsables du club sfaxien et des différents organes de presse.


 


* La rencontre Al Merrikh-CSS a polarisé l’attention de la presse soudanaise qui a consacré de larges manchettes à l’événement. En voici un titre significatif: «Le CSS est un grand d’Afrique, mais Al Merrikh est le meilleur».


 


Un public estimé à 35 000 personnes est attendu pour la rencontre de ce soir entre Al Merrikh et le CSS.


______________________


 


Rétro


Première tunisienne ?


 


Jamais dans le passé une équipe tunisienne, que ce soit au niveau des clubs ou des sélections, n’a réussi à s’imposer, au Soudan,dans un match (amical ou officiel, cela s’entend).


Le CSS qui affronte ce soir Al Merrikh, dans le cadre de la finale aller de la Coupe de la CAF sera-t-il le premier à le faire et à détruire ainsi le rythme et entrer dans la légende? On verra.


Les Sfaxiens, dont c’est la 3ème finale en six participations africaines n’a jamais eu l’occasion dans le passé de rivaliser avec des adversaires soudanais. Ce sera aussi une première pour lui contrairement au CA, CAB, ST qui ont eu plus d’une fois à s’opposer à ce club, avec toujours des résultats positifs  à domicile et des contre-performances à l’extérieur.


Sachez que:


Le CSS et Al Merrikh comptent chacun un titre africain (1998 (Coupe de la CAF) pour le CSS 1989 (Coupe des coupes) Al Merrikh.


Le CSS dispute toujours l’édition aller de ses finales à l’extérieur un avantage?


Les entraîneurs Krauzen et Mahjoub ont dirigé les destinées du club dans les finales  victorieuses de 1998 et perdu en 2006.


 


A.D.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com