Afghanistan-Province de Farah : Un second district passe aux mains des talibans





Le Quotidien-Agences


Les talibans ont réussi à prendre un second district de la province de Farah dans l'ouest de l'Afghanistan, a annoncé vendredi le gouverneur d'un district voisin, inquiet à son tour que sa région ne tombe entre les mains des insurgés.


Les chefs de la police et de l'administration du district stratégique de Bakwa ont pris la fuite à la suite d'attaques répétées d'une centaine au moins de rebelles, a indiqué  le gouverneur du district voisin de Dalaram Yahya Riadth.


«Les talibans ont pris le contrôle de Bakwa et la police et le gouverneur se sont repliés sur le nôtre», a-t-il dit.


«Le gouvernement doit renforcer d'urgence notre district sinon, selon nos renseignements, les talibans nous attaqueront à partir des deux districts qu'ils ont capturés», a ajouté le gouverneur de Dalaram.


Le centre administratif du district a été incendié par les rebelles, selon le gouverneur de Bakwa, Mawlawi Janan, tandis que le chef de la police Mohammad Hashim affirmait qu'il s'était retiré sur ordre des autorités. «Nous sommes prêts à reprendre le district», a-t-il affirmé.


La principale route vers l'Iran, l'un des principaux partenaires commerciaux de l'Afghanistan, traverse ce district où la guérilla des talibans s'est intensifiée ces derniers mois.


Lundi soir, un premier district de Farah, Gulistan, avait été pris par les talibans, mais la police avait indiqué qu'elle avait lancé une offensive pour reprendre la zone avec le soutien de l'OTAN. Cette dernière a confirmé jeudi un «soutien limité».


Les talibans ont déjà pris plusieurs districts dans le pays, mais n'ont jamais pu garder un territoire conquis à l'exception du district de Musa Qala dans la province du Helmand, dans le sud, qu'ils détiennent depuis février.


________________________


 


Merkel à Kaboul


 


Les soldats allemands resteront pour l'essentiel dans le nord de l'Afghanistan, la partie la plus calme du pays, mais pourront en cas de nécessité apporter une aide dans le sud, plus instable, a déclaré hier la chancelière Angela Merkel, pendant sa première visite en Afghanistan.

Merkel effectuait un voyage inopiné d'une journée pour s'informer de la sécurité et de la reconstruction en Afghanistan, préoccupation internationale numéro un de la classe politique allemande, avec l'aggravation de l'insurrection des talibans.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com