C.A.B. : Le paradoxe cabiste





Le paradoxe du CAB continue. Les Bizertins ont pris la mauvaise habitude de rater leurs sorties à domicile. Il en fut de même pour la rencontre disputée pour le compte de la Coupe arabe contre les Jordaniens d’Al Fayçali.


 


Pourtant, avec l’appui d’un public fidèle et très nombreux, les Cabistes ont débuté à grande vitesse et dès la 5ème minute, ils inquiètent le gardien adverse mais le tir de A. Baghouli est dévié en corner.


La pression des Bizertins s’accentue, mais la méforme de Bienvenu et de Bangoura, les deux attaquants du CAB qui cafouillent plus d’une fois.


Quand au Jordaniens, ils laissent venir et procèdent par des contres bien menés par leur capitaine Escheikh. Et c’est sur ce scénario que les visiteurs ouvrent le score par Abdel Amir suite à un retrait de son capitaine, le gardien Béjaoui ne peut que constater les dégâts.


Le CAB avait auparavant raté des occasions.


En seconde période les Bizertins jouant mieux et se portent en attaque avec l’appui d’un public déchaîné et c’est A. Baghouli qui parvient à rétablir l’équilibre sur un coup franc direct.


La pressing du CAB s’accentue, mais les ratés de Bangoura ajoutés au repli défensif des visiteurs, ne leur permet pas de marquer.


La partie s’achève sur un score de parité à l’avantage des Jordaniens.


 


L. OUAKAD




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com