Partenariat Tunisie-UE : L’office de l’artisanat entame une opération de jumelage






Tunis – Le Quotidien


Plus d’un million d’euros seront consacrés à l’opération de jumelage entre la Tunisie et l’Union Européenne pour le lancement d’une opération visant la mise à niveau du secteur de l’artisanat à travers notamment l’échange d’expérience et la synchronisation des cadres institutionnels.


Le coup d’envoi a été donné récemment pour le démarrage d’une opération de jumelage pour la promotion du secteur de l’artisanat. L’opération entre dans le cadre du partenariat entre l’Union européenne et la Tunisie. Elle consiste à établir des relations durables entre les établissements similaires en France et en Espagne et de mettre ainsi à jour le cadre juridique et institutionnel entre ces diverses institutions.


Au terme de cette opération de jumelage, l’Office national de l’artisanat sera à même de renforcer les structures centrales de dynamiser les structures régionales et de moderniser la gestion des ressources humaines.


Dans le cadre de ce programme, l’information et la communication dans le secteur de l’artisanat seront restructurées à travers l’observatoire de l’ONA et ce par la mise en place d’un portail dynamique sur le web. Les métiers de l’artisanat seront également modernisés et ce grâce à la mise en place d’une démarche qualité qui prendra en considération les matières premières utilisées dans la confection des produits de l’artisanat. L’opération touche également les artisans qui seront connectés par le biais d’un réseau et ce pour une meilleure commercialisation de leurs produits.


L’échange d’expérience entre l’ONA et les établissements similaires en France et en Espagne et l’enveloppe qui sera consacrée à ce projet (plus d‘un million d’euros) permettront certainement de donner un nouvel élan à l’artisanat tunisien qui constitue une composante importante de l’économie nationale. En effet, l’artisanat contribue actuellement à concurrence de 8% du PIB. Les exportations sont de l’ordre de 8%. Actuellement le secteur emploie plus de 300.000 personnes. Le nouveau plan stratégique se propose de réaliser plus de 100.000 nouveaux postes d’emploi. La tâche est ambitieuse. Elle nécessite cependant l’engagement de tous les artisans, entre autres, car ils constituent le dernier maillon de la chaîne, le plus important également.


 


Lotfi TOUATI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com