De «Canal 21» à «Tunisie 21» : Seule la créativité doit régner !





Plus de quarante-huit heures déjà depuis la reconversion de la 2ème chaîne nationale tunisienne Canal 21 en chaîne satellitaire. «Tunisie 21» tel est le nouveau nom de cette chaîne jeune et on espère qu’elle arrivera à s’imposer en tirant des leçons de l’expérience de sa sœur aînée T7.


 


C’est depuis le 25 juillet dernier que la décision de la reconversion de Canal 21 fut annoncée. Plus de trois mois pour que cette décision présidentielle entre en vigueur. Ont-t-ils permis à sa nouvelle direction de dessiner et de fignoler sa grille ? Quelle nouvelle image cette chaîne véhiculera-t-elle dans les jours qui viennent, surtout qu’elle est chapeautée par le talentueux réalisateur Hamadi Arafa ? Parviendront-ils (animateurs, techniciens et administrateurs) à relever le défi et à gagner le pari et surpasser les échecs de T7 ? Canal 21 ou plutôt «Tunisie 21» sera-t-elle capable de dessiner une image rayonnante de la Tunisie actuelle et d’assumer ses responsabilités envers le grand public et surtout le public des jeunes ? Sera-t-elle une reproduction de la chaîne T7 ? Ces questions et d’autres relatives au paysage médiatique et à la production audiovisuelle dans nos chaînes télévisées étatiques ou privées sont à l’ordre du jour des programmateurs de «Tunisie 21» dans son nouvel habillage et sa nouvelle configuration. En attendant que les jours qui viennent nous dévoilent la réalité des ambitions des animateurs de cette chaîne invités à mettre en exergue leurs capacités créatives et à être des vrais créateurs, la direction de «Tunisie 21» a choisi de confier la variété de samedi soir au talentueux animateur Hatem Ben Amara qui a à son compte une expérience réussie sur l’antenne de T7. Absent depuis quelques temps de la télévision, présent sur les ondes de la radio nationale, cet animateur accompagnera le public de «Tunisie 21» dans cette nouvelle aventure télévisée, où ambition et expérience fusionneront dans l’espoir de présenter un nouveau produit accrocheur, loin des stéréotypes et des clichés. Hatem Ben Amara ne sera pas le seul animateur de retour au petit écran, car Radhouane Hedhli ou comme on l’appelle dans le milieu des bambins «Ammi Radhouane» (tonton Radhouane) présentera deux émissions destinées à nos enfants. Habitué de ce genre d’émission, cet animateur joindra les petits spectateurs le samedi et le dimanche. Un retour qu’on espère par la grande porte. Cet animateur parviendra certainement à répondre aux attentes spécifiques de cette catégorie d’audimat. Quant à Chaker Becheikh, une figure marquante de Canal 21 et bien rodée, il continue à concevoir et à présenter son émission «Dima 21», une émission qui tente de couvrir toutes les activités des jeunes tunisiens, de sonder leurs espoirs et attentes pour les aider à surpasser les difficultés qui surgissent sur leurs parcours académiques, sociaux, professionnels…Un changement dans l’horaire de la diffusion de cette émission et quelques nouvelles rubriques est déjà prévu pour que cette émission arrive à toucher le public. Achraf Koôli, Inès Omri et toute l’ancienne équipe offriront au grand public des nouvelles émissions culturelles, sociales et sportives qui s’inscrivent dans la conception nouvelle de cette chaîne. Parmi les nouveaux noms qui intègrent «Tunisie 21», on cite le talentueux critique de cinéma Khemaies Khayati qui accompagnera les téléspectateurs dans une nouvelle balade cinématographique. Les grands axes de cette chaîne sont déjà tracés, le chantier est lancé et seuls les jours qui viennent sont capables de nous dévoiler les capacités créatives de l’équipe de «Tunisie 21» et de répondre à toutes nos questions d’ordre technique et artistique. A voir puis à juger !


 


Imen ABDERRAHMANI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com