Médina de Tunis : Création d’un nouveau circuit du tourisme culturel






La Médina est une ville chargée d’histoire et d’héritage culturel. La promotion de cet héritage n’a cessé d’être la préoccupation des responsables des différentes instances culturelles et touristiques. Un nouveau circuit culturel sera créé par l’Association pour la Sauvegarde de la Médina et aura pour objectif la revalorisation de cette ville et de son patrimoine.


 


Depuis un certain temps, un ensemble d’actions spécifiques a été entrepris en faveur de la Médina et a consisté à restaurer ses lieux phares. Pour sa part, l’Association de Sauvegarde de la Médina (ASM) de Tunis n’y est pas allée avec le dos de la cuillère. Elle a lancé dernièrement une opération pilote de restauration urbaine et de mise en valeur d’un circuit culturel qui sera accompagné d’un circuit touristique réhabilitant les monuments et parcours culturels. Il s’agit, en fait, pour cette association de mettre en valeur certains sites oubliés, en procédant à la facilitation de l’accès des visiteurs à ses ruelles et à des endroits parfois inconnus ou mal signalés. A cet effet, un nouvel itinéraire culturel et touristique sera programmé dans cette cité. La création d’un équilibre, d’une continuité avec le circuit existant dans la partie sud, à savoir le circuit de «Dar Ben Abdallah», est en effet envisagée. Ces deux circuits, qui viendront s’ajouter à ceux des souks de l’artisanat, bénéficient d’ores et déjà d’une attention particulière de la part des responsables du ministère de la Culture et de la Sauvegarde du  Patrimoine ainsi que de celle du Tourisme et de la municipalité de Tunis aux cotés de l’ASM, un des principaux initiateurs de ce nouveau circuit touristique. Il importe de souligner que cet itinéraire s’étalera sur l’axe qui relie la grande Mosquée de la Zitouna à la zaouia de Sidi Ibrahim Riahi. Il passera par les rues de Sidi Ben Arous, du Pacha, de la Hafsia et du Tribunal. L’intérêt accordé à ce circuit tient au fait que cet itinéraire reçoit un nombre important de touristes et de visiteurs dont une grande partie fréquente les espaces culturels qu’abrite cette partie de la Médina. Parmi ces espaces culturels les plus prisés, on cite notamment la médersa de Bir Lahjar, Dar Ben Achour, le palais Kheireddine, la Maison du poète…


A ce parcours seront intégrées également la place Romdhan Bey et celle de la Hafsia.


Force est de noter que cette opération a pour objectif avoué de promouvoir les atouts culturels de la médina, tout en sensibilisant sa population à la valeur de l’habitat, de cette vieille cité qui peut être une nouvelle vitrine du tourisme culturel et du tourisme de masse. D’autre part, le projet peut devenir profitable à l’économie locale.


Ainsi, il est prévu également la mise en valeur des façades, la réfection des pavages et de l’éclairage public, la résolution du problème des câbles torsadés en collaboration avec la Steg, ainsi que d’autres câbles apparents avec les organismes concernés, la réhabilitation des sabbats, des arcs-boutants et des colonnes d’angle. D’autre part, les places ponctuant le parcours seront restaurées tandis qu’un éclairage artistique sera enfin installé sur ce parcours. Sa lumière sera visible de loin par les visiteurs nocturnes de la Médina.


 


Ousmane WAGUE




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com