Pénurie de lait : Le marché sera régulé au cours de la semaine prochaine






Tunis-Le Quotidien


Que les consommateurs se rassurent. Près de 5 millions de litres de lait seront injectés sur le marché à partir de la semaine prochaine. En attendant les autorités ont donné l'ordre aux industriels d'accorder la priorité au conditionnement du lait frais au détriment de la fabrication des dérivés de ce produit.


Beaucoup d'encre a coulé ces derniers temps sur la pénurie de lait qui a déstabilisé le marché. Sans revenir sur les tenants et les aboutissants de la question, une chose est désormais claire. Une quantité de 5 millions de litres sera injectée sur le marché dans les jours qui suivent au plus tard au courant de la semaine prochaine selon une source bien informée. En effet les centrales laitières vont importer la quantité indiquée d'un pays européen pour réguler le circuit de distribution et mettre fin ainsi une fois pour toutes à la psychose installée chez un grand nombre de consommateurs. Parallèlement le ministère du Commerce a pris des mesures immédiates pour atténuer l'ampleur de la pénurie puisque l'ordre a été donné aux industries laitières d'accorder la priorité au conditionnement du lait au détriment de la fabrication de certains dérivés du lait comme les yaourts et certains fromages. Sur un autre plan une quantité journalière est actuellement injectée sur le marché. Elle s'élève quotidiennement à plus d'un million de litres sachant que la consommation mensuelle habituelle des Tunisiens se situe aux alentours de 33 millions de litres. La quantité injectée actuellement pourrait suffire à la consommation quotidienne de la population tunisienne. Le phénomène est toutefois accentué par la psychose qui s'est emparée de certains consommateurs et qui a ouvert la porte à une course effrénée pour l'acquisition de ce dont ils ont besoin mais également pour constituer un stock de réserve pour les jours qui viennent.


 


Prolifération des colporteurs


Le phénomène a été à l'origine par ailleurs de la prolifération des colporteurs de lait. En effet les vendeurs ambulants ont profité de l'occasion pour développer leur commerce et écouler sur le marché des quantités variées de lait. Leurs commerces sont devenus en l'espace de quelques jours florissants d'autant plus que les prix pratiqués restent nettement au dessous des prix du litre de lait conditionné. Le lait en vrac est vendu actuellement aux alentours de 700 millimes le litre. C'est un prix qui défie toute concurrence et demeure à la portée des bourses moyennes.


Il apparaît clairement cependant que la psychose qui s'est emparée de certains consommateurs a joué un rôle négatif dans la circonscription du phénomène. Le consommateur est plus que jamais appelé à maîtriser ses pulsions et à se comporter d'une manière responsable afin d’aider les autorités compétentes à réguler au plus vite le marché.


 


Lotfi TOUATI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com