El Menzah : Le jeune pseudo employé de la BAD était un faussaire






Des documents de voyage saisis


 


Tunis-Le Quotidien


Les agents de la police judiciaire relevant du commissariat d’El Menzah ont réussi à mettre la main sur un ressortissant africain engagé comme chauffeur à la Banque Africaine de Développement. Les auxiliaires de la justice ont saisi, par ailleurs, plusieurs documents falsifiés destinés à l’obtention d’un visa. En effet, suite à des informations parvenues jusqu’à la direction générale de la banque faisant état de l'existence de plusieurs documents portant les cachets de l’établissement devant aider le suspect à obtenir un visa auprès de l’Ambassade du Japon en Tunisie, les responsables de la BAD ont saisi la justice tunisienne, laquelle a chargé les agents de la police judiciaire, relevant du commissariat d’El Menzah, lieu de résidence du suspect, pour tirer au clair cette affaire.


Le ressortissant africain fut appréhendé alors qu’il conduisait une voiture de la banque. Fouillé, des attestations de travail, des titres de congé, des fiches de paie et même un ordre de mission ont été trouvés dans la boîte à gants du véhicule. Examinés, il s’est avéré qu’il s’agit de faux documents reproduits à l’aide d’un scanner. Pis encore, les documents en question portaient les légalisations de signature faites à la municipalité d’El Menzah.


Embarqué au poste, le suspect n’est pas allé par quatre chemins en avouant les faits. Il faut dire que des vérifications faites auprès de la Mairie en question ont montré qu’il n’y avait aucune trace de légalisation de signature pour les documents en question. Le ressortissant africain a déclaré, par ailleurs, que s’étant présenté à l’Ambassade du Japon pour obtenir un visa, on lui a demandé une longue liste de documents. Du coup, il s’est adressé à l’un de ses concitoyens suivant des études en informatique en Tunisie qui n’a pas hésité à lui venir en aide en falsifiant tout bonnement les documents en question. Arrêté à son tour, l’étudiant est passé également aux aveux. Les deux suspects ont été écroués en attendant d’être traduits devant la justice.


 


H.M.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com