L’Etoile, championne d’Afrique : Un mythe démystifié, un grand champion est né !






Finalement le mythe d’Al Ahly a été démystifié par une Etoile scintillante qui a brillé de mille feux dans le firmament du football africain.


Un mythe parce qu’il s’agit bien d’un grand club du football africain, force donc est de reconnaître les mérites des Cairotes qui nous ont causé bien du mal par le passé, car en reconnaissant les mérites de l’adversaire qu’on peut savourer la victoire des «jeunots» Etoilés.


Le mérite, le grand mérite de l’Etoile c’est d’avoir cru jusqu’au bout en sa bonne étoile, de n’avoir jamais abdiqué même lorsque les sceptiques et défaitistes de nature ont tenté de faire douter les Etoilés après une première manche qui ne leur a pas souri et pire encore lorsqu'en pleine campagne pour le match retour, les Etoilés ont mis un genou à terre face au ST. C’était comme un coup du sort qui s’était abattu sur les têtes étoilées mais c’est un coup du sort bénéfique, d’ailleurs ne dit-on pas qu’à quelque chose malheur est bon.


Un mythe donc a été démystifié pour laisser la place à un nouveau champion qui peut désormais entrevoir l’avenir avec sérénité, fort qu’il est de la jeunesse de son effectif. Nouveau titre donc qui vient enrichir le palmarès de l’Etoile et de toute la Tunisie, un nouveau titre fêté dans les quatre coins du pays car il s’agit d’un titre qui nous fuit depuis une décennie. C’est donc une consécration au goût suave qui vient égayer l’atmosphère en ce début d’hiver morose, froid et triste, un mythe démystifié et nous étions les premiers à soutenir l’Etoile juste après la première manche lorsque nous avions évoqué les forces et les carences d’Al Ahly et avions aussi assuré que rien n’était joué jusqu’alors pour l’Etoile ainsi, et la suite des événements nous ont donné raison. Toutefois, le temps est certes aux «festivités» mais  l’Etoile a besoin de se replonger au travail pour pouvoir consolider des acquis bien ancrés et mérités à présent.


Un mythe a été démystifié par la plus belle des manières pour laisser la place à un champion naissant qui aura, nous l’espérons, l’appétit grandissant et ne sera pas rassasié de sitôt.


 


Mohamed Ali FERCHICHI


 


_____________________________________


 


* Accueil triomphal pour les Champions d’Afrique


 


Sousse a réservé hier un accueil chaleureux à l’Etoile qui a remporté la Ligue des champions d’Afrique.


Une grande foule de supporters a exprimé aux joueurs, aux membres du staff technique, médical et administratif ses sentiments d’admiration et de reconnaissance pour cette grande réalisation et de reconnaissance pour cette grande réalisation obtenue de haute lutte face à Al Ahly d’Egypte au Caire même.


Une cérémonie d’accueil a été organisée à l’aéroport international de Monastir et à laquelle a assisté M. Abdallah Kaâbi, ministre de la Jeunesse du Sport et de l’Education physique  qui a transmis aux membres de la délégation de l’ESS les félicitations et les encouragements du Président Zine El Abidine Ben Ali.


MM. Kamel Haj Sassi, Secrétaire général-adjoint du Rassemblement Constitutionnel Démocratique (RCD), chargé de la jeunesse, de la culture et de l’éducation, Khelifa Jebeniani et Taïeb Ragoubi respectivement gouverneur de Monastir et de Sousse, les secrétaires généraux des comités de coordination du RCD de Sousse  et de Monastir ainsi que les membres des familles des joueurs ont également  assisté à la cérémonie d’accueil.


Une foule des grands jours attendait les joueurs pour fêter ce sacre au milieu des troupes de musique populaire qui conférait à la cérémonie d’accueil une atmosphère de joie et de gaieté.


Arrivés par bus à Sousse vers 10h15, les membres de la délégation de l’ESS ont eu droit à un accueil similaire devant le siège du Comité de coordination du RCD avant de se diriger au centre ville et d’effectuer une tournée dans les différentes artères de la ville dans une ambiance de liesse.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com