S.G. – S.T. (0-1): Les Gabésiens mal récompensés






Comme on le dit souvent, dominer n’est pas gagner. Le SG l’a encore une fois vérifié à ses dépens avec, à l’arrivée, une première défaite à domicile face à un énigmatique ST, toujours capable du meilleur comme du pire.


Pourtant, les locaux étaient déterminés à chasser le signe indien qui leur garde compagnie depuis quelque temps. Ils ont pris l’habitude de dominer, de jouer mieux que l’adversaire, sans pour autant aller au bout de leurs intentions. Tarek Thabet, le coach gabésien, a opté pour un 4-4-2 à vocation offensive. En face, le ST a évolué en 5-3-2, ce qui l’a empêché de développer un volume de jeu offensif consistant puisque la première préoccupation était de fermer les issues devant l’adversaire et de procéder par des contres souvent peu dangereux en raison du manque de soutien en phase offensive.


Le scénario du match a vu une équipe dominer les débats du début jusqu’à la fin et une autre se battre pour ne pas encaisser de but. Pour un match de football, ce n’était pas beau à voir, mais on ne peut s’en prendre aux Stadistes qui, noyés dans les fonds du classement pendant sept journées, ont tout fait pour ne plus perdre et… pourquoi pas gagner sur un coup de dé. Le SG s’est créé une belle dizaine d’occasions et les attaquants ont tout fait pour… rater la cible. Ainsi, Naouali, le keeper stadiste a vécu des moments difficiles sans pour autant plier alors que Azaïez, tranquille tout au long du match, a été «saccagé» par un but de Denisio qui a su profiter de l’unique occasion qui s’est offerte aux Stadistes. Le football est ainsi fait, et le «hold up» stadiste ne doit pas décourager les Gabésiens, ni justifier le comportement du public qui a mal réagi en lançant des projectiles sur le terrain. Le rapport de l’arbitre l’a relevé et le SG risque une lourde suspension. Côté stadiste, c’est peut-être bien la fin du calvaire. L’équipe a repris sa place au milieu du tableau et elle a surtout appris à gagner.


 


____________________________________


 


* Un homme dans le match: Rhouma, une générosité mal récompensée


 


L’arrière-garde gabésien a, peut-être, livré son meilleur match de la saison sans, pour autant, voir les siens gagner. Tout au long du match, ses chevauchées sur le flanc gauche ont, à plusieurs reprises, créé le danger au sein de la défense des visiteurs et Zaâlani a eu toutes les peines du monde pour contrer un Rhouma insaisissable. Avec un tel rendement, ce joueur, mal exploité au CA qui a fini par le lâcher, est en train de revenir en force et ce n’est que justice rendue.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com