Capital investissement: Une main tendue vers les PME tunisiennes






Tunis - Le Quotidien


En avril 2008, la Tunisie sera la capitale euro-méditerranéenne du Capital Investissement en accueillant le 2ème Forum qui lui sera consacré après une première mouture à Lyon (France) en 2005. M. Dominique Nouvellet, président de l’association Euromed Capital Forum, a rencontré les médias pour présenter le Forum, et le métier qui se trouve derrière lui et dont l’essentiel est d’investir en fonds propres dans les PME.


«Fonds propres», un mot magique pour tous ceux qui s’intéressent  de près ou de loin au monde de l’entreprise en Tunisie, particulièrement les PME. Particulièrement bas, en général, chez nous, ce taux de fonds propres n’a jamais cessé d’accaparer l’attention. Alors, quand M. Nouvellet a soigneusement souligné que le métier qu’il vient présenter à l’occasion des préparatifs du Forum est d’investir en fonds propos dans les PME tunisiennes, l’auditoire lui était désormais acquis. Il faut dire que le capital risque (frère jumeau du capital investissement) a désormais une très  bonne réputation en Tunisie, spécialement auprès des jeunes chefs d’entreprise à haute valeur ajoutée. Et le mariage des concepts ne s’arrête pas là puisque le vice-président d’Euromed Capital Forum n’est autre que le très respecté Ahmed Abdelkafi, président de Tuninvest et figure connue de la finance tunisienne.


L’association Euromed Capital Forum a aussi une foule d’amitiés discrètes en Tunisie, parmi tous ceux qui croient que notre pays est capable de convaincre dans ce domaine. Des officiels, des chefs d’entreprise, des observateurs... parmi lesquels se détache, à sa manière, le Dr Hédi Mechri, directeur de «l’Economiste Maghrébin», qui a manifestement joué un rôle particulier de «levier» et de partenaire.


Une équipe solide qui s’est mobilisée pour faire réussir cet événement... capital, si l’on ose dire. Car, sur le fond, le Forum cherchera à rapprocher tous les acteurs de ce secteur, les pousser à débattre, à communiquer, à échanger leurs expériences et à créer des relations durables entre les uns et les autres.


Ceci fait, on parlera alors de ce que toutes ces symbioses sont capables d’apporter aux entreprises dans le chapitre des sacro-saints fonds propres. Troisième étage et conséquence des deux précédents, le Forum espère créer une vraie culture commune du capital investissement autour du bassin méditerranéen.


De plus, nous avons particulièrement aimé les questions que ce Forum se propose de poser en avril prochain à Tunis. En voici quelques unes:


*Quelle est la situation du capital investissement dans les pays du pourtour méditerranéen?


*Quels sont les facteurs d’attractivité de la zone Euromed, et particulièrement des pays de la rive sud de la Méditerranée?


*La stratégie d’investissement des pays du Golfe: quelle valeur ajoutée attendre de cet afflux de liquidités pour les pays riverains de la Méditerranée?


*Entrepreneurs & Capital Investissement: accélérateur de croissance et alternative à l’endettement?


*Entreprises & développement: émergence de champions régionaux et «success stories»?


*Entreprises & LBO: malgré la crise financière, des LBO bien maîtrisés ne facilitent-ils pas les transmissions d’entreprises à la génération de dirigeants en émergence?


*Levées de fonds, privatisations, IPOs: de nouveaux acteurs, pour quelles performances?


*Le Capital Investissement, vecteur de rapprochement économique euro-méditerranéen: quel rôle pour les associations professionnelles? Vers la création de fonds de capital-investissement transnationaux? Quelles opportunités d’affaires et de partenariats?


 


Manoubi AKROUT


manoubi.akrout@planet.tn




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com