Danse : Sensuel Hiroaki Umeda !






Que reste-t-il de l’Homme dans cette ère où règnent les nouvelles technologies? Une ère où tout semble programmé, minutieusement, pour robotiser l’être humain. Ces observations ont intrigué l’esprit du jeune chorégraphe tokyoïte Hiroaki Umeda et ont enrichi son vocabulaire gestuel. D’où la naissance de «Accumulated layout» et «While going to a condition». A voir, ce soir, sur la scène de Ness El Fen, à partir de 20h00.


 


Avec  Meeting points 5, les férus de l’expression corporelle ne risquent pas de s’ennuyer. Il y a toujours des codes à décortiquer, des messages à saisir et des expériences à découvrir. Hiroaki Umeda, un nouveau talent qui signe sa présence à l’espace Ness El Fen que dirige avec brio Syhem Belkhodja, depuis des années. Un nouveau visage du panorama de la danse contemporaine que le public tunisien découvrira pour la première fois, en direct.


Après le Caire et Beyrouth, cet enfant débarquera ce soir en solitaire pour sculpter l’espace avec son corps, en quête de réponses face à ces turbulences qui secouent le quotidien.


Dans les références chorégraphiques occidentales, ce jeune danseur chorégraphe a puisé, a fouillé, tout en restant fidèle et attaché à un butô, né après la Seconde Guerre Mondiale au Japon et dont la lenteur des mouvements ont servi pour raconter ces drames qui ont bouleversé le pays du Soleil Levant.


Artiste pluridisciplinaire, Hiroaki Umeda est l’un des jeunes artistes les plus prometteurs du Japon…Photographe, vidéaste et danseur-chorégraphe, le petit Umeda a ouvert les yeux en pleines mutations technologiques, sur une terre où les progressions et les innovations rythment le vécu de tous les Japonais sans exception. Au cœur de cette matière numérique et cette révolution rapide des nouvelles technologies, Hiroaki Umeda a grandit avant de choisir de se consacrer à l’étude de l’art photographique…


Une passion que ce nippon a lâchée pour un nouvel amour où le corps,  l’image et l’espace dialoguent dans une nouvelle écriture qui cherche à revaloriser l’homme et à confirmer qu’il est le maître de son destin.


Une nouvelle écriture qui traite de la condition humaine.


Impressionné par les créations inédites du grand chorégraphe japonais Saburo Teshigawara, Hiroaki a choisi de se donner à la danse, en intégrant l’atelier ou plutôt le laboratoire chorégraphique de cet artiste de renom durant deux ans.


Un vrai phénomène artistique, car six ans après H.Umeda est l’une des étoiles montantes qui éclairent les scènes nippones. Vingt-six printemps déjà, ce danseur chorégraphe a su grimper en danse contemporaine et à bien se positionner sur la scène internationale aux côtés des grands grâce à des créations innovatrices et fraîches, nées sous la houlette de sa compagnie privée S20. Graphisme visuel épuré, imaginaire généreux et fertile, connaissance profonde des arts visuels et une passion sans bornes pour l’expression corporelle, ce talent japonais sait bien aiguiser l’œil du public, le surprendre par cette énergie électrisante qui se dégage de chaque mouvement et qui se dessine à l’ombre de ces lumières et de cet éclairage changeant.


Une lecture très personnelle et philosophique d’un monde qui s’est noyé dans une virtualité sans fin et où l’homme est devenu le prisonnier du jeu machinal. Invitation ouverte à l’univers de Hiroaki Umeda, c’est à l’affiche de l’espace Ness El Fen, ce soir, à partir de 20h00.


 


Imen ABDERRAHMANI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com