Après sa visite au Liban: Kouchner prudemment optimiste






Le Quotidien-Agences


Le chef de la diplomatie française Bernard Kouchner a quitté Beyrouth  après s'être dit prudemment optimiste quant à une issue positive à la crise politique qui menace l'élection présidentielle, alors que le chef de l'ONU Ban Ki-moon y est attendu aujourd’hui.


Après s'être entretenu avec les représentants de la majorité parlementaire antisyrienne et l'opposition proche de Damas, Kouchner a dit espérer que les deux parties s'accorderaient sur un candidat de consensus avant la date butoir du 23 novembre à minuit.


Reportée trois fois en raison de profondes divergences entre majorité et opposition, la séance parlementaire consacrée à l'élection du président qui succédera à Emile Lahoud a été fixée au 21 novembre.


Kouchner a dit lors d'une conférence de presse s'attendre à ce que l'influent patriarche maronite Nasrallah Sfeir dresse une liste des candidats potentiels dans les 48 heures. Elu par le Parlement, le président doit être selon la tradition issu de la communauté maronite.


"Je pense que le patriarche va faire ce qu'il a promis de faire, qu'il communiquera des noms aux deux protagonistes essentiels(...) c'est à dire Saad Hariri et Nabih Berri", a affirmé Kouchner, en référence au chef de la majorité parlementaire et au président du Parlement, l'un des ténors de l'opposition.


"C'est à eux maintenant de choisir un ou plusieurs candidats. Je sais qu'ils le feront avec sincérité et courage", a poursuivi le ministre, dont c'est la cinquième visite au Liban en six mois.


"Bien sûr, tout peut arriver, y compris le pire (...), y compris l'échec de ce processus. Alors s'ouvrirait une période très difficile pour ce pays, avec soit un vide politique soit deux gouvernements", a toutefois dit Kouchner, qui a annoncé dans la journée qu'il comptait de nouveau se rendre à Beyrouth à partir de lundi prochain.


Mais, a-t-il conclu, "j'ai eu le sentiment que l'engrenage se mettait en place (...), qu'un certain assentiment se dégageait pour que l'élection ait lieu à la date prévue".




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com