Infrastructure: Le projet du pont de Radès retardé d’un an






Tunis-Le Quotidien


Le projet du pont de Radès, le plus grand ouvrage du genre en Tunisie, a été retardé d’un an et ne sera opérationnel qu’à l’automne 2008, selon le ministère de l'Equipement, de l’Habitat et de l’Aménagement du Territoire.


Ce pont dont les travaux ont été lancés en 2004 devait être opérationnel avant la fin de l’année en cours. Le retard est essentiellement dû à la mauvaise résistance mécanique du terrain gagné sur le lac sud de Tunis.


Le projet qui a été confié à une société japonaise sous le contrôle d’un groupement de bureaux d’études franco-tunisien (VERITAS) comprend la construction d’un pont de 260 mètres avec des pylônes haubanais de 75 mètres de profondeur.


Il prévoit également la construction de 2000 mètres d’ouvrages d’art et la réalisation de 12,6 km de routes.


Le pont vise à assurer une liaison directe entre les banlieues nord et sud de Tunis et à faciliter l’accès aux zones touristiques et aux équipements de loisir notamment le complexe sportif de Radès et la zone de distraction située au bord eu lac de Tunis.


L’ouvrage dont le coût est estimé à 141 millions de dinars provenant essentiellement de l’Agence japonaise de coopération internationale permettra par ailleurs, de décongestionner les accès sud de la capitale avec un trafic journalier moyen estimé à 30.000 véhicules par jour.


 


W.K.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com