Conférence internationale sur le terrorisme: Adoption du discours du Président Ben Ali comme document de référence






Gammarth - TAP


Les participants à la conférence internationale sur le thème : ''Terrorisme : dimensions, menaces et contre-mesures'' ont adopté, hier, lors de la deuxième séance plénière, le discours du Président Zine El Abidine Ben Ali comme document de référence.


A cette occasion, les congressistes ont affirmé que l'adoption du discours du Président Ben Ali comme document de référence vient en signe de reconnaissance pour la pertinence de l'analyse et des approches contenues dans ce discours concernant les questions inscrites à l'ordre du jour de cette importante conférence internationale et peut servir de référence pour l'élaboration de ses principaux documents.


La deuxième séance, axée sur le thème de la lutte contre les stéréotypes et le renforcement du dialogue entre les religions, a été présidée par M. Mehdi Fathallah, secrétaire général adjoint pour les affaires politiques de l'Organisation de la Conférence Islamique (OCI), en présence de M. Abdulaziz Al-twaijri, Directeur général de l'Organisation islamique pour l'éducation, les sciences et la culture (ISESCO).


Les participants à la conférence ont adressé leurs remerciements à toutes les parties organisatrices de la conférence, avec à leur tête le gouvernement tunisien, pour avoir abrité cette conférence de haut niveau qui permettra l'élaboration de propositions et de visions contribuant au renforcement du dialogue entre les civilisations et les cultures et garantir la coexistence entre les religions.


Ils ont affirmé la nécessité d'œuvrer en vue d'assurer aux jeunes, le droit à l'enseignement tout en veillant à les éduquer aux nobles valeurs et au respect de l'autre, appelant à la révision des programmes et méthodes d'enseignement, tout en se référant aux écoles philosophiques fondatrices dans l'objectif de favoriser l'entente entre les religions et les civilisations.


Les congressistes ont indiqué que le traitement du fléau du terrorisme est une responsabilité collective, recommandant, dans ce contexte, d'œuvrer à la mise en place d'une plate-forme solide pour l'instauration d'une société où règnent liberté, justice et tolérance. Les participants à la conférence ont, également, appelé à la création d'espaces de dialogue entre les religions et à la promulgation de lois et de législations permettant de limiter la diffusion et la propagation, à travers l'Internet, de stéréotypes qui attisent les sentiments de haine et une mauvaise interprétation de la religion islamique que certaines parties s'empressent de diffuser et d'amplifier à travers ce rapide moyen de communication.

Les congressistes ont, également, insisté sur la nécessité de respecter les religions monothéistes sacrées et d'accepter le droit à la différence tant au plan religieux que culturel.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com