Après l’enlisement du Fatah et du Hamas : Naissance d’un nouveau mouvement politique






Le Quotidien-Agences


Des centaines d'hommes d’affaires et d'entrepreneurs palestiniens, emmenés par un milliardaire influent, ont créé un nouveau mouvement politique. Une mesure qui illustre la désillusion grandissante vis-à-vis du Fatah au pouvoir en Cisjordanie et son rival du Hamas, maître de la Bande de Gaza.


Le Fatah du président Mahmoud Abbas a dominé la scène politique palestinienne durant plusieurs décennies, mais n'a pas réussi à se défaire des accusations d'immobilisme, de corruption et de clientélisme.


L'homme d'affaires et milliardaire Munib al-Masri, 73 ans, a donc lancé  le "Forum palestinien" lors de meetings simultanés en Cisjordanie et dans la Bande de Gaza, reliés par vidéoconférence. Selon les partisans du nouveau mouvement, il se dotera du statut de parti politique et devrait présenter des candidats lors des prochaines élections, dont la date n'a pas été arrêtées pour l'heure.


Depuis les élections législatives de début 2006, gagnées par le Hamas, les deux grandes formations palestiniennes s'adonnent à de violents affrontements, un conflit qui a culminé avec la prise de contrôle du Mouvement pour la résistance islamique dans la Bande de Gaza. Le Fatah de Mahmoud Abbas ne contrôle plus, de fait, que la Cisjordanie.


Des sondages publiés dernièrement suggèrent qu'un tiers des Palestiniens n'ont confiance en aucun des deux grands partis. Al-Masri a déclaré qu'il allait tenter de s'immiscer dans cette brèche, avec un discours qui mettra l'accent sur l'économie, le social, l'éducation, et la réunification des deux territoires.


"Mon inquiétude pour le sort de mon peuple m'a conduit à former un organe national démocratique qui se soucie des gens", a-t-il déclaré. "La situation est très difficile, la cause nationale se détériore et les gens sont frustrés".


Al-Masri gère une compagnie d'investissements financiers qui contrôle le secteur des télécommunications, et possède également des intérêts dans les secteurs de l'industrie, de l'agriculture, du tourisme et des banques.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com