1, 2 et 3, c’est la clôture !





Trois films meubleront la soirée de clôture de la 14ème édition des Journées du cinéma européen qui ont été lancées le 8 de ce mois dans plusieurs centres culturels.


 


De Tunis à Sfax en passant par Sousse et de Kairouan à Jendouba, les cinéphiles ont été bien servis avec de grandes productions cinématographiques en général. Le rideau tombera, ce soir, et en premier lieu sur la programmation de la salle «Le Mondial» avec trois productions cinématographiques de la Tunisie, l’Espagne et du Suède. «Mme Bahja», un court métrage du jeune réalisateur tunisien Walid Tayaa invitera les cinéphiles à découvrir le vécu de cette dame, durant son hospitalisation.


La soixantaine, Mme Bahja, hypertendue, a la jambe et les bras plâtrés…la souffrance est multipliée par trois car elle doit rester calme et avoir les nerfs froids pour éviter les complications. Mais est-ce possible avec cette infirmière qui essaie de lui imposer tout même les programmes télévisés ? Ce jeune et talentueux réalisateur nous propose la réponse à travers ce scénario qu’il a tissé et confié à la talentueuse comédienne Fatma Ben Saïdane. Une belle histoire dont la durée est de 13mn est à découvrir à partir de 18h00. Pour cette même soirée de clôture, les organisateurs invitent les cinéphiles à savourer «En el mundo a cada rato», une production cinématographique espagnole qui porte la griffe de cinq réalisateurs, à savoir Chus Gutiérrez, Javier Fesser, Patricia Ferreira, Javier Corcuera et Pere Joan Ventura. «Dans le monde, à chaque moment», cinq histoires de l’Inde, du Sénégal, de la Guinée Equatoriale, du Pérou et de l’Argentine qui traitent de cinq sujets d’actualité brûlante pour l’UNICEF. La lutte contre le Sida, la protection contre la violence, l’exploitation et la discrimination, l’éducation des filles, le développement des enfants dès le premier âge et la vaccination, des thèmes qui ont inspiré ces réalisateurs espagnols et qui ont nourri ce film produit en collaboration avec l’UNICEF. Un grand film qui nous rappelle à chaque minute, la souffrance des enfants dans plusieurs régions du monde.


La fin de cette soirée sera suédoise avec «Blanche comme neige» qui sera projeté à 20h30.


 

I.A


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com