Explosion minière en Ukraine : Des dizaines de morts, les recherches continuent





Le Quotidien-Agences


La recherche de survivants se poursuivait hier à la mine Zasiadko (est de l'Ukraine), théâtre d'une des pires catastrophes houillères du pays dimanche avec au moins 72 morts, alors que le président Viktor Iouchtchenko y est attendu.


Soixante-douze mineurs ont péri et le sort de 30 autres reste inconnu, selon un nouveau bilan de l'administration régionale. 28 personnes étaient hospitalisées dont une dans un état très grave, selon le gouvernement.


Le nombre de morts pourrait atteindre la centaine, a estimé hier une source au sein du Comité d'Etat pour la protection du travail, citée par Interfax.


"La tragédie à Zasiadko peut devenir la pire catastrophe (minière) de l'histoire de l'Ukraine" si son ampleur dépasse celle qui avait coûté la vie à 80 mineurs à la mine Barakov (est) en 2000, relevait hier le quotidien Segodnia.


Le coup de grisou à Zasiadko s'est produit pendant des travaux de forage à plus de 1.000 mètres de profondeur.


Hier, des dizaines d'équipes de secouristes se battaient toujours pour retrouver d'éventuels survivants, mais des "difficultés ont surgi" entravant leurs recherches, a indiqué le vice-Premier ministre Andri Kliouev, chef de la commission gouvernementale chargé de gérer l'accident.


Le président Iouchtchenko a exprimé dimanche ses condoléances aux familles des victimes et devait arriver à Donetsk pour visiter les lieux du drame, rencontrer le personnel de la mine et les mineurs hospitalisés.


Son homologue russe Vladimir Poutine a envoyé hier un télégramme, disant partager la "douleur de l'Ukraine, pays frère".


Le gouverneur de Donetsk a décrété trois jours de deuil dans la région, où les drapeaux ont été mis en berne sur les bâtiments officiels et les programmes de divertissement suspendus à la télévision.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com