Afghanistan : Sept morts dans un attentat visant un gouverneur





Le Quotidien-Agences


Sept personnes ont été tuées et 14 blessées hier dans un attentat-suicide revendiqué par les talibans et visant apparemment le gouverneur de la province d'ordinaire relativement calme de Nimroz, dans le sud-ouest de l'Afghanistan.


Presque au même moment à Kaboul, un attentat suicide a été évité de justesse par des militaires et la police. Un Pakistanais sous l'effet d'une drogue a été arrêté au moment où il s'apprêtait à actionner sa charge contre un car de ramassage d'officiers chargés de former des soldats, ont annoncé les autorités.


Dans la province de Nimroz, le kamikaze semble avoir raté sa cible, le gouverneur Ghulam Dastageer, mais il a tué ses "six gardes du corps et son fils", un jeune homme d'une vingtaine d'années, a annoncé le gouverneur.


«Quatorze autres personnes, dont des policiers et des civils, ont été blessées" dans cette attaque, a-t-il ajouté.


L'attentat suicide de Nimroz a été revendiqué par les talibans, dans un appel téléphonique  de leur porte-parole, Youssouf Ahmadi. Il n'a pas en revanche revendiqué celui, avorté, de la matinée contre un car de ramassage de militaires à Kaboul.


Dans la capitale, le kamikaze, en vêtements civils sur son gilet d'explosifs, a été arrêté lorsque les militaires "ont réalisé que quelqu'un qui ne leur était pas familier tentait de monter dans l'autobus" de ramassage.


Le chef de la police locale, le général Mohammad Salim Ahsas, a décrit "un officier courageux (qui) lui a donné un coup et l'a jeté à l'extérieur. Deux braves officiers de police sont alors arrivés et lui ont attaché les mains dans le dos", a raconté le haut responsable dans une conférence de presse.


En cinq mois, trois attaques-suicide identiques dirigées contre les forces de sécurité afghanes à Kaboul ont été dévastatrices. La première, le 17 juin a fait entre 24 et 35 tués, surtout des policiers, tandis que la seconde le 29 novembre, a tué 30 personnes, en majorité des militaires. Le 2 octobre, 13 personnes ont péri de manière identique, dont huit policiers.


Il y a eu cette année plus de 130 attentats-suicide en Afghanistan. Le plus meurtrier le 6 novembre dans la province nord de Baghlan, a fait près de 80 morts, dont six parlementaires et 59 enfants.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com