Immigration organisée : L’Italie décide d’augmenter les quotas réservés aux travailleurs tunisiens





Le gouvernement italien a décidé d’augmenter les quotas réservés aux travailleurs tunisiens et de s’ouvrir davantage sur la main-d’œuvre tunisienne qualifiée dans le cadre de l’accord sur l’immigration légale.


 


Tunis-Le Quotidien


Les quotas réservés aux travailleurs tunisiens désireux d’exercer en Italie passeront de 3000 à 4000, a-t-on appris auprès du Bureau de Tunis de l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM).


Le gouvernement italien envisage également d’attirer «plusieurs milliers» de travailleurs tunisiens qualifiés, diplômés de l’enseignement supérieur pour la plupart.


Une liste regroupant quelque 3000 cadres, essentiellement des ingénieurs, des médecins et du personnel paramédical a été déjà arrêtée par l’Agence nationale de l’emploi et du travail indépendant suite à des négociations avec des organismes publics italiens. Cette augmentation des quotas intervient suite à la récente visite en Tunisie de Massimo D’Alema, ministre italien des Affaires étrangères et vice-président du Conseil italien.


Le ministre italien avait indiqué lors de sa visite durant laquelle il a notamment rencontré son homologue tunisien M. Abdelwaheb Abdallah que la Tunisie et l’Italie négocient «l’extension» de l’accord sur l’immigration légale liant les deux pays depuis 1998.


Cet accord visant à mieux gérer la question de l’immigration est souvent présenté par les deux parties comme étant une «expérience réussie».


Avec plus de 1300 km de côtes, la Tunisie  est un pays d’origine et de transit de migrants clandestins africains cherchant à rallier l'Europe à bord d’embarcations de fortune au péril de leur vie, notamment par les îles italiennes de Sicile et de Lampedusa.


 


Walid KHEFIFI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com