ICT 4 ALL, Tunis+2 : Pour un boom des TIC en Afrique





Les travaux du deuxième forum « ICT 4 ALL, Tunis+2 » ont été ouverts hier à Hammamet. Il s’agit de la deuxième rencontre des professionnels du secteur des TIC en Afrique après deux ans de la tenue du sommet mondial à Tunis en 2005.


 


Tunis-Le Quotidien


Organisé par le ministère des Technologies de la Communication, en partenariat avec la Commission des Nations Unies pour le Commerce et le Développement (CNUCED) et l’Union internationale des Télécommunications (UIT), le forum ICT 4 ALL, ouvert par  M. Mohamed Ghannouchi, Premier ministre, a pour thème le partenariat public-privé dans le domaine des technologies de l’information et de la communication.


Il vise principalement à contribuer au débat sur les possibilités d’améliorer l’intégration des nouvelles technologies dans les pays africains, d’autant qu’il s’agit d’un des objectifs fixés par le Sommet Mondial sur la Société de l’Information (SMSI) tenu à Tunis il y a deux ans au juste.


Le deuxième forum représente, également, une opportunité pour l’échange des idées autour des différents problèmes de l’instauration  d’une société de l’information au niveau international.


Cette rencontre devrait permettre aux participants d’échanger les expériences et les discussions en ce qui concerne le développement du partenariat public-privé dans le domaine des TIC, et en particulier dans les pays en voie de développement.


Le programme du ICT 4 ALL englobe, en outre, des ateliers de travail portant sur le thème de l’investissement dans l’infrastructure et les compétences, au niveau du domaine des nouvelles technologies en Afrique.


Il s’agit là d’une des questions les plus importantes relatives au processus de la diffusion des TIC en Afrique. En effet, deux ans après la tenue du SMSI, les investissements dans ce secteur au niveau de l’ensemble des pays africains n’arrivent toujours pas à décoller.


Le financement des projets dans le secteur demeure parmi les principaux problèmes, selon les analystes, empêchant le développement des TIC dans la plupart des pays du continent.


Outre le financement, l’absence d’une infrastructure TIC adéquate en particulier en Afrique Subsaharienne, figure parmi ces problèmes qui limitent les investissements dans ce secteur.


ICT 4 ALL représente, dans ce cadre, une nouvelle occasion pour élargir les réflexions autour des ces différentes questions, notant que la première version de ce forum, tenue l’année dernière à Tunis, a connu un débat intéressent sur ces mêmes points, mais n’a pas réussi à donner des résultats concrets.


Le forum de cette année devrait favoriser les rencontres one to one entre les différents participants, et ce, dans l’objectif de développer les projets de partenariat dans le secteur.


Il importe de souligner que la rencontre du ICT 4 ALL a été l’une des principales composantes de la deuxième phase du SMSI, et a connu une participation importante des professionnels du secteur en Afrique et dans le monde.


Mohamed ZGHAL


_______________


 


La Tunisie à la tête de l’OATC


En marge de la tenue du forum du ICT 4 ALL, l’Organisation Arabe des Technologies de la Communication (OATC) a tenu sa réunion extraordinaire lundi dernier à Hammamet. Cette réunion a été marquée par l’élection à l’unanimité de la Tunisie, représentée par Mme. Khadija Ghariani, secrétaire d’Etat auprès du ministre des Technologies de la communication chargé de l’Internet et des logiciels libres, à la tête de cette organisation.


L'élection du secrétaire général de cette organisation relevant de la ligue des Etats arabes s'inscrit dans le cadre du parachèvement des différentes étapes de la création de cette organisation dont le siège est à Tunis.


Cette organisation a entamé, en effet, ses activités depuis deux ans dans le cadre d'un conseil d'administration et d'une assemblée générale qui ont préparé la réunion extraordinaire.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com