Américains et Israéliens maintiennent le flou : Qui va attaquer l’Iran ?





Après les rumeurs israéliennes sur les prochaines frappes US contre l’Iran, c’est au tour des Américains de parler d’une attaque israélienne contre Téhéran


 


Le Quotidien-Agences


Les Etats-Unis ne prévoient plus de porter un coup à l'Iran, a annoncé The Sunday Telegraph britannique. Des sources anonymes proches du Pentagone ont fait savoir au journal que les partisans du vice-président américain Dick Cheney, qui insistait sur une attaque immédiate, avaient prêté l'oreille aux arguments du secrétaire américain à la Défense Robert Gates qui avait prouvé que l'Iran répondrait à n'importe quelle frappe de façon asymétrique en attaquant les troupes américaines en Irak et en Afghanistan. Il est prévu de neutraliser l'infrastructure nucléaire iranienne par une attaque israélienne, lit-on dans le quotidien RBC Daily.


Israël ne manque pas de moyens pour cela. Les sous-marins allemands de classe Dolphin qui équipent la Marine de guerre israélienne ont été dotés en 2003 de missiles américains Harpoon capables de porter des ogives nucléaires. Des missiles balistiques Jericho III pouvant atteindre le territoire de l'Iran et porter des ogives nucléaires ont équipé l'Armée de défense israélienne dès 2005. Israël dispose également d'ogives pour les missiles et les sous-marins. Tel-Aviv détient 64 à 116 ogives nucléaires. Il est impossible de citer un chiffre précis car les Israéliens ne reconnaissent pas officiellement qu'ils possèdent des armes nucléaires. Israël est le plus ancien des Etats nucléaires importants de la planète, bien qu'il ne le reconnaisse pas.


"Toute frappe nucléaire contre l'Iran légalisera de ce fait le statut nucléaire d'Israël, a indiqué à RBC Daily Vladimir Evseïev, analyste de l'Institut d'économie mondiale et de relations internationales de l'Académie des sciences de Russie. Cela permettra aux pays arabes de dégeler leurs programmes de création d'armes nucléaires".


"Si Washington contraint tout de même Israël à légaliser son arsenal nucléaire, au lieu d'une bombe nucléaire iranienne imaginaire, les Etats-Unis auront affaire, d'ici deux à trois ans, à une bombe arabe parfaitement réelle", a souligné Evseïev.

D'ailleurs, l'expert n'exclut pas qu'une fuite concernant les préparatifs nucléaires d'Israël ait filtré spécialement dans la presse à la veille de la réunion du 22 novembre du conseil des gouverneurs de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) où Mohamed ElBaradei présentera un rapport sur le problème nucléaire iranien. L'information relative à la préparation d'un coup nucléaire par Israël peut inciter Téhéran à lancer des actions irréfléchies et saper, une nouvelle fois, le processus de règlement international de la crise nucléaire iranienne.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com