Conférence internationale de Tunis sur les politiques de développement culturel : La culture face aux défis du XXIème siècle





Tunis abritera à partir de vendredi, la 3ème Conférence internationale sur les politiques de développement culturel. Cette manifestation à laquelle prendront part d’éminents chercheurs, enseignants universitaires et professionnels du secteur culturel et du paysage médiatique a été hier au centre d’un point de presse.


 


Placée sous la bannière de l’Institut Supérieur de Musique (ISM) en parfaite collaboration avec le ministère de l’Enseignement Supérieur, ceux de la Culture et de la Sauvegarde du Patrimoine et de la Communication et des Relations avec la Chambre des députés et la Chambre des conseillers, cette manifestation sera une occasion pour traiter des thèmes d’une brûlante actualité en rapport avec des problématiques saillantes qui sévissent dans le secteur médiatique.


En effet, cette conférence, a précisé d’emblée Mohamed Zinelabidine, s’inscrit dans une logique de dynamisation des activités scientifiques et culturelles entreprises depuis deux années au sein de l’ISM.. Cette nouvelle manifestation est venue en effet étoffer cette logique qui s’inscrit aussi dans un processus continu de révision et de transformation des stratégies culturelles. Ainsi, cette conférence sera une occasion pour les participants pour aborder cinq thématiques d’une importance capitale.


C’est ainsi que les interrogations seront axées sur  les sens et les contenus à donner à une politique culturelle méditerranéenne d’une part, les dimensions artistiques des politiques de développement culturel, le développement culturel et le rapport entre le développement culturel et les médias d’autre part. Des thèmes relatifs à l’art de la thérapie et le développement humain et aux arts de la cité du XXIe Siècle seront également débattus au cours de cette conférence.


Les débats seront placés sous la responsabilité et la coordination du professeur Boubakr Ben Frej, ancien directeur de général de la Foire Internationale du Livre de Tunis et ancien directeur général de l’Institut National du Patrimoine et chef du Cabinet du ministre de la Culture. Il supervisera ces travaux en compagnie des participants étrangers de renom à l’instar de François Bernard, Président du Groupe d’Etudes et de Recherche sur les mondialisations, de Paris 8, Edith Lecourt, vice-présidente de l’Institut de psychologie de l’Université de Paris René Descartes.


D’autres responsables du secteur médiatique national interviendront au cours de cette conférence internationale. Il s’agit de Mansour M’henni, directeur de l’Etablissment de la Radio Tunisienne, Mohamed Gontara, PDG de la Presse, Moncef Gouja, PDG de la Télévision et Mongi Zidi, directeur du quotidien «Al Hourria», aux côtés de Mohmed Driss, directeur du Théâtre National, Mohamed Chafik Gouja, maître assistant de l’ISM, entre autres. Bref, pas moins de 28 universitaires et hommes de culture et du secteur médiatique national donneront des interventions ou animeront des débats.


Outre ces festivités scientifiques des Rencontres trans-artistiques placées sous le concept «Les Correspondances de Carthage», auront lieu dès jeudi 22 novembre. Elles seront composées d’une exposition collective de peinture cordonnée par Mohsen Jelliti, des récitals de piano, de musique arabe et de jazz.


Le volet de la rencontre scientifique débouchera par ailleurs sur des recommandations de nature à soulever des défis auxquels fait face la culture en général aujourd’hui en Tunisie. Il s’agit, pour Mohamed Zinelabidine, d’émettre des questionnements sur les moyens permettant de donner à l’art et la musique la place qui leur revient de droit sur l’échiquier culturel national, tout en accompagnant les stratégies de développement, de démocratisation et de décentralisation culturelle. Il s’agit, sur un autre plan, d’accompagner les mesures et les possibilités de renforcer les stratégies de transformation  culturelle tous azimuts. Ainsi, tous ces thèmes aux côtés d’autres d’une brûlante actualité portant sur tous ces aspects seront au centre de cette Conférence internationale.


 


Ousmane WAGUÉ




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com