Présidentielle au Liban : Diplomatie de la dernière minute





Beyrouth — Agences


Trois ministres européens faisaient une ultime tentative hier à Beyrouth pour pousser les protagonistes libanais à s'entendre sur le successeur du président Emile Lahoud, 24 heures avant la fin de son mandat.


C'est la deuxième fois que les chefs de la diplomatie française Bernard Kouchner, italienne Massimo d'Alema et espagnole Miguel Angel Moratinos se retrouvent au Liban pour essayer de dénouer la grave crise politique qui bloque l'élection présidentielle et menace la stabilité du pays.


Kouchner et Moratinos ont rencontré un des piliers de l'opposition et un candidat à la présidentielle, Michel Aoun. d'Alema devait se joindre à ses homologues dans l'après-midi.


Mais à la veille du dernier jour du délai constitutionnel pour l'élection, leur mission semble vouée à l'échec, à moins d'une percée de dernière minute.

Les négociations entre la majorité parlementaire soutenue par l'Occident et l'opposition appuyée par Damas et Téhéran paraissent en effet être au point mort.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com