Exposition : Mémoires et souvenirs féminins





Kaouthar Argoubi admire la combinaison des couleurs et des techniques. Elle invite actuellement les amateurs de peinture à décrypter ce style à travers une exposition qui se tient depuis le 13 et se poursuit jusqu’au 30 novembre à la Maison de la Culture Ibn Rachiq.


 


Le thème de cette exposition est percutant. En effet, à travers 33 tableaux, l’artiste propose un style pictural très recherché qui allie ses souvenirs à ses inspirations personnelles. C’est pourquoi elle n’y pas allée avec le dos de cuillère. Elle a tout simplement opté pour le thème fort évocateur : «De la mémoire». Le sujet évoque l’originalité des œuvres de l’artiste qui visite non seulement ses souvenirs mais la mémoire collective, en tentant d’immortaliser des figures portant la marque indélébile de certains cachets du patrimoine tunisien. La particularité des œuvres de cette peintre est qu’elle met l’accent sur une combinaison très savante des différentes couleurs et des techniques des plus originales. La peinture à l’huile, la peinture sur des planches, la peinture sur toile, mais également des desseins et quelques gravures d’une haute valeur esthétique où le mariage des couleurs fait bon ménage. Cependant, l’originalité de Kaouthar Argoubi réside dans la spontanéité qu’elle adopte dans la réalisation des œuvres. Elle pense spontanément, conçoit ses thèmes et les peint instantanément. De ce fait, elle s’est évertuée à concocter les figures, en choisissant des expressions et des mots d’une certaine subtilité, mais aussi des sujets qui invitent à une ballade nostalgique à travers l’histoire et le patrimoine tunisien. Il s’agit, en fait, pour l’artiste de construire ses souvenirs en partant des idées subtiles et parfois pas ou peu conçues pour les transformer dans ses œuvres en figures bien élaborées et facilement décryptables par les amateurs de la peinture. «Composition», «Exposition», «Expression», «Contemplation», «Rythme» et «Formalisation» sont autant de thèmes qui immortalisent de façon percutante la démarche de l’artiste. En effet, elle n’a pas une préférence pour une couleur bien donnée. Elle combine à la fois des couleurs chaudes et froides suivant l’œuvre et le thème traité, en y ajoutant sa propre touche. Mais généralement, dans certaines œuvres traitant des thèmes authentiques, elle opte pour la couleur bleue, en y ajoutant parfois du marron et du jaune. Mais il arrive que l’artiste procède à un mélange des couleurs pour trouver une autre plus originale très expressive et qui répond beaucoup plus à l’œuvre et à la figure de l’artiste. Sans tomber dans la dépendance des écoles picturales classiques, Kaouthar Argoubi a voulu s’offrir une inspiration originale. C'est-à-dire des œuvres inspirées de ses seuls souvenirs et de la mémoire collective, d’où d’ailleurs son originalité. Une originalité qu’elle doit à sa manière de peindre et à une démarche qui lui est propre.


 


Ousmane WAGUÉ




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com