Tourisme : La Tunisie ambitionne de devenir une destination de plaisance





L’Office National du Tourisme Tunisien (ONTT) a lancé une étude pour développer le tourisme de plaisance qui constitue le parent pauvre du domaine en Tunisie.



Tunis - Le Quotidien


Avec plus de 1300 km de littoral méditerranéen, la Tunisie ambitionne de devenir une destination de plaisance. L’Office National du Tourisme Tunisien (ONTT) a, en effet, lancé une étude pour diagnostiquer les opportunités de développement de ce créneau.


Elle devrait aboutir à une stratégie qui s’articule notamment autour de l’amélioration de la capacité d’accueil des ports de plaisance, et de la qualité des services offerts aux plaisanciers.


La stratégie prévoit également des actions de promotion qui mettront en valeur les atouts du site Tunisie. Dans le cadre de l’augmentation de la capacité d’accueil des ports de plaisance, un appel d’offres devrait être lancé prochainement pour choisir un opérateur portuaire pour la réalisation de l’extension des ports de plaisance de Bizerte.


La Tunisie compte six ports de plaisance opérationnels à El Kantaoui (300 anneaux), Yasmine Hammamet (750 anneaux), Sidi Bou Saïd (380 anneaux), Monastir (400 anneaux), Tabarka (100 anneaux) et Bizerte (170 anneaux).


La capacité d’accueil globale s’élève à 2100 anneaux. Ces ports n’accueillent que 1% des 270.000 bateaux de plaisance qui sillonnent le monde.


L’étude estime à 16 millions de dinars par an les recettes que pourrait générer ce créneau qui draine généralement une clientèle haut de gamme.


Le tourisme de plaisance contribuera, par ailleurs, à la création de 15.000 emplois directs.


 


W.K.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com