Des dizaines de morts : Journée sanglante à Bagdad





Le Quotidien-Agences


Au moins treize personnes ont été tuées hier dans l'explosion de deux bombes sur un marché animalier de Bagdad, deuxième attaque d'envergure en moins d'une semaine dans le centre de la capitale.


Deux engins piégés ont explosé simultanément en début de matinée au cœur du marché al-Ghazil, le marché aux oiseaux et aux animaux, selon des sources au sein des services de sécurité irakiens.


Treize personnes ont été tuées et 58 blessées, selon une source au sein du ministère de l'Intérieur, qui a requis l'anonymat.


Les deux bombes avaient été dissimulées dans une même boîte en carton, habituellement utilisées pour le transport des oiseaux, elle-même placée au milieu des échoppes du marché.


Les engins ont explosé simultanément, fauchant badauds et commerçants à des dizaines de mètres à la ronde. Des restes humains ont été projetés sur des murs voisins, a constaté un photographe de l'AFP.


Peu après explosion, les dépouilles de nombreux oiseaux, chats et petits poissons jonchaient la chaussée, au milieu des morceaux de verre et débris toutes sortes.


Ouvert uniquement le vendredi, ce marché en plein air est généralement très fréquenté en ce jour de congés où les familles aiment à venir y acheter des oiseaux --pigeons, perruches et même perroquets-- et autres petits animaux.


Jouxtant l'une des plus anciennes mosquées de Bagdad, la mosquée al-Khulafaa, le marché al-Ghazil est installé dans deux petites ruelles adjacentes, à proximité du vaste et historique marché d'al-Shorja.


Il s'agit de la seconde attaque d'envergure en moins d'une semaine dans le centre de Bagdad.


Dimanche, au moins neuf personnes avaient été tuées et vingt blessées dans l'explosion d'une voiture piégée au passage du convoi d'un haut responsable du ministère des Finances dans le quartier voisin de Karrada.


Par ailleurs, cinq personnes ont été tuées hier dans une attaque suicide contre une patrouille de la police irakienne à Mossoul, dans le nord de l'Irak, a-t-on appris de source policière locale.


Un kamikaze a précipité sa voiture piégée contre une patrouille de police qui circulait dans le quartier al-Mithaq, dans le sud de la ville, a indiqué le général Abdoul Karim al-Joubouri.


Cinq personnes, dont deux policiers, ont été tuées, et sept autres blessées, a précisé le général Joubouri.


L'Irak, plongé depuis 2006 dans le chaos par les violences confessionnelles, connaît pourtant une relative amélioration depuis la fin de l'été sur le plan de la sécurité. Cette accalmie est en particulier notable à Bagdad, où les affrontements entre groupes armés sunnites et milices chiîtes, ainsi que les enlèvements et exécutions de civils ont diminué.


Les attaques meurtrières et de grande envergure sur les carrefours, marchés et rues populaires du centre-ville, dont certaines ont fait plus de cent morts, ont cessé.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com