Rien ne justifie une pénurie à répétition !





Nous concevons, bien sûr, que la Régie nationale des tabacs et des allumettes n’épargne aucun effort pour assurer un approvisionnement normal de marché en tabac à pipe de fabrication locale, et ce, malgré des contraintes techniques liées essentiellement à la disponibilité des arômes servant à la fabrication de ce produit.


Nous concevons également le bien-fondé de la position de la RNTA qui est, depuis 2002, dans l’impossibilité d’approvisionner le pays en tabac à pipe  étranger, et ce, à cause de la réticence des fournisseurs à se conformer à la réglementation relative aux inscriptions sanitaires à porter sur les emballages des produits de tabac et à appliquer des prix raisonnables en raison de l’exiguïté du marché.


Par-dessus tout, nos concevons que la RNTA  ne lésine pas sur les moyens  pour moderniser son appareil de production et varier ses sources d’approvisionnement pour satisfaire la demande des consommateurs.


Mais nous concevons également que rien ne saurait justifier une pénurie à répétition, et ce, depuis des années ! Périodiquement, le «Yasmine» disparaît pour des semaines, parfois des mois, des débits de tabac... c’est tout !


Pour prendre la gravité du scénario, il faut  se poser une simple question : si la RNTA était une entreprise privée détenue par des individus privés, que se serait-il passé après la deuxième fois ou, au maximum, la troisième fois qu’elle ne pouvait répondre à la demande ? Comment les actionnaires auraient-ils réagi ?


Toutes les difficultés d’approvisionnement de la RNTA auraient justifié une hausse du prix du produit final (le Yasmine). Tout le monde aurait compris cela! Mais pas baisser les bras.


 


Manoubi AKROUT


manoubi.akrout@planet.tn




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com