Cantates des Rives : Voyage au bout du bonheur





Le CMAM sera rythmé à partir d’aujourd’hui et pendant cinq jours par une résidence qui regroupera toutes les musiques méditerranéennes. Au terme de ce rendez-vous tunisien (et le dernier de 2007), les mélomanes apprécieront un concert cousu de tous les airs traditionnels arabe, occitan, berbère et grec.


 


Après les 15 jours de Marseille-France (du 5 au 21 mars), Agadir, Maroc (du 17 au 21 juin), ensuite Thessalonique, Grèce (du 21 au 26 novembre), la résidence de création se déplace à Sidi Bou Saïd (du 27 novembre au 1er décembre).


Le programme de Tunis repose sur une batterie de séances pédagogiques et master-classes destinées aux élèves des écoles de musique, musiciens amateurs ou professionnels, professeurs de musique ou encore public mélomane.


«A partir de mardi, on va entamer les répétitions. Nous avons prévu pour le vendredi une foule de rencontres. Les artistes des «Cantates des Rives» parleront des musiques méditerranéennes avec les élèves des conservatoires, des écoles primaires et d’autres établissements des environs…», nous a notamment dit hier matin au téléphone Mounir Hentati du Centre des Musiques Arabes et Méditerranéennes (CMAM) de Sidi Bou Saïd. Il était déjà à l’aéroport pour accueillir les invités de Tunis. Et de préciser que «le 1er décembre, les guichets du CMAM seront ouverts  au public pour le concert clôtural de 19h30.


 


De quoi s’agit-il vraiment?


«Cantates des Rives» a pour seul objectif (et c’est primordial) de pérenniser les traditions musicales du Bassin méditerranéen. Pour ce, on table sur la formation et la sensibilisation pour maintenir en vie et enrichir les œuvres de la région.


Ce sont donc des artistes triés sur le volet par quatre institutions musicales de la France du Sud, du Maroc, de la Grèce et de la Tunisie.


Tous sont réunis autour d’un beau projet proposé depuis février 2007 par la cité de la Musique de Marseille avec le soutien financier de la Fondation euroméditerranéenne Anna Lindh du dialogue entre les cultures. Trois pays se sont vite greffés à cette idée de bon augure et lancés dans l’aventure. Si Marseille a choisi Manu Théron, chanteur traditionnel occitan et coordinateur artistique des résidences, le Maroc a fait confiance au festival de Timitar qui n’a pas trouvé mieux que le percussionniste Saïd Maloumi pour le représenter. Quant au patrimoine grec, l’En Chondais a opté pour le luthiste Dionysios Papastergios alors que le choix du quatrième partenaire de Tunis, s’est fixé sur le violoniste Zied Zouari et n’a pas tardé à penser à une cinquième participation. Mais cette fois-ci l’intérêt tunisien est porté sur le chant. Et quand on dit chant traditionnel et formation pédagogique, nous ne pensons qu’à Zohra Lajnef, interprète du répertoire populaire du Sud tunisien et plus précisément de la région de Gafsa.


Il y aura donc, et nous l’avons compris, de la musique de base du pourtour méditerranéen, avec le luth, le violon, les percussions et les voix. Ces ambassadeurs de musique se sont inspirés dans leurs créations, de leurs traditions aux sonorités d’Orient et d’Occident. Ils se rencontreront aussi sur des notes occitanes, musiques traditionnelles grecques et maghrébines et orchestreront un heureux brassage.


 


Ce qui est bon à savoir sur les structures des partenaires


- Cité de la Musique de Marseille


Il s’agi d’un temple doté de 8 établissements qui bruissent sans arrêt avec 2200 artistes en herbe. Ces élèves donnent dans les 110 concerts par an. La cité compte aussi des associations et artistes en résidence, ainsi qu’un centre de documentation et d'information. Ici, on enseigne, on crée, on apprend, on chante… et on joue toutes les musiques et tous les rythmes.


- En Chondais


Avec cette cité marseillaise, il y a le centre culturel. En Chondais (un ensemble avant d’être un label) qui explore le legs musical de la région. Soutenus par l’Union européenne et le ministère de la Culture grec les membres de En Chondais, maîtres de musique et chercheurs, n’arrêtent pas de puiser dans la mémoire musicale byzantine qui a inspiré les musiques occidentales. En parallèle, l’En Chondais produit et édite des créations.


- Festival Timitar


Il s’agit d’une équipe marocaine de professionnels réunis dans une association et appuyés par des acteurs dans les secteurs de l’économie, de l’administration et de la Culture de la région Souss Massa Draa.


Ce festival est réputé par son dynamisme et son travail pluriculturel et artistique et qui œuvre sur la diversité et la richesse du patrimoine. On y voit souvent des créations musicales des Amazighs et d’autres du Maroc d’hier et d’aujourd’hui, où la vitalité de l’expression des «musiques du monde» est présente dans un esprit d'ouverture et de métissage avec l’autrui. Timitar est à la fois un festival populaire, moderne et culturel. Il est organisé sur trois sites afin de toucher au maximum le grand public. Il offre une thématique diverse avec cette volonté d’être dans le monde sans perdre de ses racines.


- Centre des Musiques arabes et méditerranéennes


Notre espace muséal et d’animation posé sur les hauteurs de Sidi Bou Saïd se consacre notamment à sauvegarder le «patrimoine musical avec une double dimension arabe et méditerranéenne». Cette institution fonctionne sous l’égide du ministère de la Culture et de la Sauvegarde du Patrimoine. La Direction veille sur la conservation et la diffusion des activités muséologiques, études et recherches, programmation artistique et animation. La demeure du Baron Rodolphe d’Erlanger accueille aussi chaque année bon nombre de festivals destinés aux jeunes et moins jeunes. Le dernier-né est Mûsiqât, qui vient de souffler sa deuxième bougie.


Les intéressés n’ont qu’à se dépêcher pour s’inscrire à cette résidence. On peut le faire même par  téléphone, on vous répondra sur le 71 740 120 et sur le 71 746 051 vous donnera toutes les ficelles en vous orientant sur les démarches à faire, les disciplines proposées et les heures fixées pour la formation pédagogique et autres.


 

Z.A.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com