La participation de la Tunisie à la conférence d’Annapolis : Considération au Président Ben Ali et hommage à la sagesse de sa direction





* Salutations du Président Bush au Chef de l’Etat


* M. Ban Ki-Moon : admiration pour les réalisations et les acquis accomplis par la Tunisie


 


Annapolis - TAP


Le Président américain, George Walker Bush, a chargé M. Abdelwaheb Abdallah, ministre des Affaires étrangères, de transmettre ses salutations au Président Zine El Abidine Ben Ali, à l'occasion de la tenue, les 26 et 27 novembre courant, à Annapolis, aux Etats-Unis d'Amérique, de la conférence internationale sur la paix au Proche-Orient.


Pour sa part, le Président palestinien, Mahmoud Abbas, a exprimé, au ministre des Affaires étrangères qui a conduit la délégation tunisienne à cette conférence, ses sentiments de considération au Président Ben Ali, saluant notamment ses prises de position en faveur de la cause palestinienne.


M. Abdelwaheb Abdallah a également eu une entrevue avec M. Ban Ki-Moon, Secrétaire général de l'Organisation des Nations Unies, qui a exprimé son admiration des réalisations et acquis accomplis par la Tunisie sous la sage conduite du Président Zine El Abbidine Ben Ali, rendant hommage à la Tunisie pour avoir pris l'initiative d'organiser la conférence internationale sur la lutte contre le terrorisme et pour le succès qui a couronné cette manifestation.


En marge de la conférence d'Annapolis, le ministre des Affaires étrangères a rencontré la Secrétaire d'Etat américaine, Condoleezza Rice, ainsi que plusieurs ministres des Affaires étrangères de pays de l'Union Européenne, outre sa participation à la réunion ministérielle arabe de la commission de suivi de l'initiative arabe de paix dont fait partie la Tunisie.


_______________________


 


La Tunisie réaffirme sa prédisposition à apporter une contribution agissante à la réussite des négociations


 


Annapolis - TAP


La Tunisie a participé à la conférence internationale sur la paix au Proche-Orient, qui s'est tenue les 26 et 27 novembre 2007, à Annapolis, aux Etats-Unis d'Amérique, avec une délégation conduite par M. Abdelwaheb Abdallah, ministre des Affaires étrangères.


Au cours de la conférence, M. Abdelwaheb Abdallah a prononcé l'allocution de la Tunisie dans laquelle il a réaffirmé la solidarité de notre pays avec la cause palestinienne et son soutien aux droits légitimes du peuple palestinien, dont celui d'établir son Etat indépendant, ainsi que la nécessité de trouver une solution aux autres problèmes liés aux territoires syriens et libanais occupés.


Partant de son attachement à la légitimité internationale et aux valeurs de modération et de dialogue, et de son soutien aux justes causes, a ajouté le ministre des Aaffaires étrangères, la Tunisie a accompagné dès le début, grâce au suivi personnel du Président Zine El Abidine Ben Ali, toutes les initiatives et tous les efforts internationaux et régionaux visant à réaliser la paix au Proche-Orient.


M. Abdelwaheb Abdallah a souligné que la Conférence d'Annapolis constitue une opportunité historique qu'il convient d'exploiter, avec sagesse et réalisme, afin de faire sortir la région du Proche-Orient de la situation désastreuse qu'elle vit du fait de l'interruption du processus de paix depuis plusieurs années, de la fermeture des horizons et de la poursuite de la violence, et afin de réaliser une avancée sérieuse sur la voie de la paix, conformément aux aspirations et aux espoirs des peuples de la région.


Le ministre a exhorté les parties concernées à mettre l'accent sur la nécessité d'une paix juste et globale en tant que priorité absolue, et d'appréhender les négociations qui devront démarrer après la Conférence d'Annapolis à travers une vision positive et avec la volonté sincère de rétablir la confiance, d'instaurer la sécurité et de se consacrer à l'effort de construction et de développement.


Partant des constantes de ses positions, a ajouté M. Abdelwaheb Abndallah, la Tunisie réaffirme sa prédisposition à apporter une contribution agissante à la réussite des négociations et à aider au rapprochement des vues. Plusieurs chefs de délégations participantes ont salué la teneur de l'allocation de la Tunisie.


Cette rencontre internationale à laquelle ont participé les ministres des Affaires étrangères de 40 Etats ainsi que les responsables de plusieurs organisations internationales et régionales et qui a été présidée par le Président américain, George Bush, a donné lieu à une déclaration commune palestino-israélienne.

Dans ce document, annonce a été faite du lancement du processus de négociation entre les deux parties concernées afin d'instaurer un Etat palestinien indépendant


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com