Sidi Bouzid : L’escroc du CAPES tombe entre les mains de la police





Tunis-Le Quotidien


Un tribunal de Sfax a condamné récemment un homme, coiffeur de son état, à quatre mois de prison ferme  pour escroquerie.


L’accusé avait, justement, reçu des pots-de-vin afin d’aider des maîtrisards  à obtenir le fameux CAPES et avoir ainsi, un poste d’enseignement.


L’affaire a éclaté, par ailleurs, suite à une plainte déposée par une jeune fille âgée de vingt-quatre ans diplômée en maths.


La plaignante reprochait  à l’accusé le fait de ne pas tenir ses promesses de l’aider à obtenir le CAPES sans passer le concours organisé par le ministère de l’Education et de la Formation. La victime avait versé la somme de mille deux cents dinars à l’accusé. Le reste de l’argent à savoir cinq mille dinars devait être versé lorsque la jeune fille sera embauchée.


Seulement, le coiffeur n’a pas tenu ses promesses et même qu’il avait tourné le dos à la victime. Arrêté puis interrogé, le suspect a donné une autre version des faits.


En effet, il a déclaré qu’il s’agit d’un coup monté.


La plaignante a, selon lui, décidé de se venger après qu’il ait mis fin à leurs fiançailles.


Le coiffeur prétendit, justement, que la jeune fille n’est autre que sa fiancée avec qui il a rompu.


Concernant l’argent reçu, l’accusé a déclaré qu’il est tout à fait naturel d’enrecevoir de sa future femme. N’empêche que notre coiffeur a été inculpé d’escroquerie. Traduit devant un tribunal de Sfax, il a écopé de quatre mois de prison ferme.


 


H.M.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com