Samedi prochain, nouvelle session du CAPES : Le QCM, un nouvel obstacle à franchir…





Pour la première fois depuis l’instauration du concours du CAPES pour le recrutement des enseignants, les quelque soixante mille candidats qui vont se mettre dans les starting-blocks, à partir de samedi prochain, seront appelés à répondre à un questionnaire à choix multiples (QCM) avant de passer à l’épreuve écrite.


 


Tunis-Le Quotidien


La décision a été annoncée par le ministère de l’Education et de la Formation. La session de décembre 2007 du concours du CAPES verra l’intégration d’une nouvelle épreuve en plus de l’épreuve écrite.


Il convient de noter que les candidats au CAPES qui postulent chaque année par plusieurs dizaines de milliers dans l’espoir de se voir recruter pour exercer dans l’enseignement secondaire étaient jusque-là appelés à passer deux épreuves. La première est une épreuve écrite à laquelle participent chaque fois plus de 50 mille diplômés du supérieur, toutes spécialités confondues.  Au terme de cette épreuve, les candidats admis prennent part à des cycles d’initiation aux techniques pédagogiques dans les établissements scolaires avant de passer devant un jury pour subir l’épreuve orale au terme de laquelle les admis sont recrutés et affectés dans les établissements d’enseignement secondaire.


La nouveauté pour cette année, c’est qu’avant d’arriver à l’épreuve écrite, les candidats auront tout d’abord à cocher 80% des bonnes réponses qui leur seront proposées dans un examen élaboré selon la technique des questions à choix multiples (QCM). Le ministère de l’Education et de la Formation a été obligé de recourir à cette technique supplémentaire de présélection dans une tentative d’assurer un équilibre maximum entre le nombre des postes à pourvoir et celui des candidats postulant à cette nouvelle session du CAPES.


Il y a lieu de noter que le ministère de l’Education et de la Formation a fixé à 2000 le nombre de postes vacants pour ses besoins en enseignants devant exercer dans le cycle du secondaire à partir de l’année scolaire 2008-2009. Samedi prochain, plus de 60 mille candidats vont, en revanche, se mettre dans les starting-blocks. A l’autre bout de la course, il y aura exactement 1978 postes vacants répartis selon les spécialités et déclinés comme suit : 201 postes pour l’anglais, 410 pour l’informatique, 191 pour l’arabe, 196 pour le français, 23 pour ce qui est de la philosophie. Les diplômés de l’éducation islamique auront quant à eux 36 postes à pourvoir contre 41 pour ceux de l’éducation civile, 53 pour l’histoire-géo, 125 pour les matheux, 78 pour les physiciens et 63 pour les sciences naturelles. Les technologues auront 48 postes, contre 15 postes réservés aux diplômés de la filière mécanique et électrique. Les maîtrisards en éducation d’art plastique auront 74 postes, 147 pour les titulaires de maîtrises en musicologie. Quant aux diplômés d’économie et gestion, ils auront respectivement 26 et 51 postes. Enfin, il y aura 70 postes pour les maîtrisards d’allemand, 90 pour l’italien et 40, pour la langue espagnole…


 


H.G.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com