L2 (11ème J.) : L’A.S.K., encore et toujours !





Un leader imperturbable et solide au poste, un dauphin sérieux et performant ces derniers temps, un troisième larron déterminé à ne rien lâcher, et des outsiders ambitieux. Voici les enseignements à tirer à l’issue de la 11ème ronde qui a vu également la confirmation de l’ESJ, lequel ne cesse de progresser.


Pour le reste, rien que des résultats logiques et attendus.


 


Commençons cependant par le leader qui continue sur sa lancée sans fléchir malgré les quelques difficultés auxquelles il était confronté. Les Kasserinois avaient pourtant un match très difficile à négocier, puisque face à une formation aghlabide en quête de points.


Les locaux, conscients de leur  mauvaise posture, ont entamé les débats avec la ferme détermination de mettre fin à l’hémorragie, parvenant à ouvrir le score par le biais de Sabri Lounis transformant un penalty (20’).


Mais les visiteurs ont rapidement réagi pour prendre l’initiative et imposer leur rythme. Aussi, ont-ils obtenu l’égalisation grâce à un premier penalty réussi par Mohamed Mraïhi (32’), avant d’assurer une précieuse victoire à la suite d’un second penalty du même joueur (64’).


Le sommet de la journée opposant les deux dauphins aurait tenu ses promesses, ne serait-ce que sur le plan émotionnel, puisque la rencontre a été pleinement disputée et indécise jusqu’au bout. Finalement, les Mahdois l’ont emporté sur une seule et unique réalisation de Tarek Ayachi (49’).


L’ESHS a renoué pour sa part avec le succès et demeure bien placé en embuscade derrière le dauphin. La victoire des Hammam-Soussiens a été cependant très difficile, puisque les protégés de Chiheb Ellili ont sué sang et eau avant d’avoir gain de cause grâce au seul but de Mohamed Ali Bennour (45’+2’). Un but qui a été longuement contesté par les Keffois.


Deux autres bonnes performances sont à mettre à l’actif de l’ESJ et le CSK. Le premier s’est imposé aux dépens de la lanterne rouge, laquelle s’est littéralement effondrée sur la fin. Mohamed Ali Derbali a commencé d’ailleurs par ouvrir la marque dès la (5’), permettant aux siens d’atteindre la pause, nantis de cette légère avance.


Les Arianais ont dû toutefois attendre la (61’) pour gommer cet avantage par le biais de Anis Boucharbia, avant que les Insulaires ne reviennent  à la charge, mettant fin à la résistance des visiteurs d’abord par Mahran Khlifi (86’), ensuite par Yacouba Cissé (90’).


Pendant ce temps, le CSK était redevable d’une réhabilitation vis-à-vis de ses supporters après la défaite essuyée une semaine plus tôt à domicile.


Entreprise qui a été bien menée face à l’ASG grâce à Zine El Abidine Souissi (6’) et Adnène Moula (63’).


La dernière victoire du jour fut à l’actif de l’ESBK, dont le buteur Frej Sassi a réussi la seule réalisation de la partie (45’).


Enfin, le SAMB et l’EOGK n’ont pu se départager. Les visiteurs ont ouvert le score par l’intermédiaire de Khaled Nafti (45’+2’), avant que Béchir Lahmar ne rétablisse l’équilibre (85’) pour les Maritimes...


 


Mansour AMARA


______________________


 


Résultats


SAMB-EOGK            (1-1)


csk-asg                 (2-0)


ESBK-ASD              (1-0)


ESHS-OK                (1-0)


EMM-CSMS             (1-0)


JSK-ASK                 (1-2)


ESJ-ASA                (3-1)


 


Classement


1) ASK          27 pts


2) EMM                  20 pts


3) ESHS        19 pts


4) CSMS                17 pts


-) CSK                   17 pts


6) ESJ          15 pts


7) ASD                   14 pts


-) ESBK                  14 pts


9) ASG                   13 pts


10) OK          12 pts


-) EOGK        12 pts


-) SAMB                 12 pts


13) JSK                  10 pts


14) ASA                6 pts




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com